Noe Seifert qualifiziert sich als Dritter fĂŒr den Barrenfinal

Quatre finales pour les artistiques suisses

  • 10 juin 2022

  • Alexandra Herzog / Trad. Chrige Vauthier

  • Archiv STV / Martin Fröhlich

Lors de la Challenge Cup de gymnastique artistique du 10 au 13 juin 2022 Ă  Osijek (CRO), les athlĂštes suisses Andrin Frey, Moreno Kratter et Noe Seifert se sont qualifiĂ©s pour les finales par engin au saut, au sol, aux barres ainsi qu’à la barre fixe.

– PublicitĂ© –

Les artistiques suisses Andrin Frey, Moreno Kratter et Noe Seifert ont montrĂ© de belles performances lors de la Challenge Cup Ă  Osijek, Croatie, en dĂ©crochant des places en finales Ă  quatre finales par engin. Seifert s’est classĂ© troisiĂšme aussi bien aux barres qu’à la barre fixe. Kratter (sol) et Frey (saut) ont terminĂ© la qualification au 8e rang. Les Suisses n’ont pas rĂ©ussi Ă  entrer en finale aux autres engins.

L’Argovien Noe Seifert a trĂšs bien rĂ©ussi son nouvel exercice Ă  la barre fixe qui finit avec un triple salto. Aux barres l’athlĂšte de 23 ans a montrĂ© un exercice solide. Selon le chef de dĂ©lĂ©gation Andreas Kuoni, il lui reste encore du potentiel pour le tour final. Aux anneaux et au cheval d’arçon Seifert a certes rĂ©ussi son exercice, mais avec quelques imperfections.

Une premiĂšre pour Frey

Moreno Kratter a commis quelques fautes Ă  la station, mais a tout de mĂȘme passĂ© en finale. À l’exercice aux barres le Zurichois a dĂ» prendre un Ă©lan intermĂ©diaire et il a chutĂ© Ă  la barre fixe.

Comme Seifert, Frey Ă©tait engagĂ© Ă  quatre engins. Au saut le Bernois a prĂ©sentĂ© pour la premiĂšre fois en concours la double rotation avec Roche (Dragulescu). Il a malheureusement chutĂ© Ă  la rĂ©ception. Mais grĂące Ă  un trĂšs bon deuxiĂšme saut Frey a quand mĂȘme dĂ©crochĂ© une place en finale.

Le Bernois qui a chutĂ© lors de la premiĂšre traversĂ©e a rĂ©ussi le reste de l’exercice au sol. Au cheval d’arçon le gymnaste de 21 ans a manquĂ© sa sortie et aux anneaux il a dĂ» encaisser de grandes dĂ©ductions Ă  cause d’un manque de fluiditĂ©.

Les sommets ne sont pas encore atteints

Selon le chef de dĂ©lĂ©gation Andreas Kuoni, tous les gymnastes ont encore une belle marge de progression en finale. « Nous attendons avec impatience les classements finaux. Le concours n’est toutefois pas encore terminĂ©. Les gymnastes doivent encore une fois attaquer et confirmer leurs performances ou mĂȘme les amĂ©liorer », dĂ©clare Kuoni.

À la Challenge Cup, il s‘agit pour les gymnastes suisses de tester de nouveaux exercices en compĂ©tition et de se prĂ©parer ainsi pour les Championnats d’Europe qui arrivent en aoĂ»t 2022.

Co-Partner

Partner

fermer