Toujours lĂ  pour aider

  • 3 aoĂ»t 2023

  • Thomas Ditzler

  • Thomas Ditzler

Jean-Jacques Fasnacht et son Ă©quipe veillent au bien-ĂȘtre de la dĂ©lĂ©gation suisse lors de la Gymnaestrada Ă  Amsterdam. Malheureusement, la division mĂ©dicale ne manque pas de travail ces jours-ci, comme l'a montrĂ© une visite sur place.

– PublicitĂ© –

Lorsqu'un gymnaste du Welsch Master Team quitte la scÚne en boitant aprÚs la représentation, Jean-Jacques Fasnacht se rend immédiatement dans les coulisses des halles du RAI pour s'enquérir de l'état de santé du gymnaste. Rien n'échappe à ce médecin de 72 ans et à son équipe ces jours-ci. Avec sa femme Bea, son fils Fabio, Corin Monhart et Barbara Steiger, le Zurichois veille sur la santé de la délégation suisse, et ce, 24 heures sur 24.

Le fait que les Suisses puissent recourir Ă  ce service est unique Ă  la Gymnaestrada. Aucune autre dĂ©lĂ©gation ne dispose d'une Ă©quipe mĂ©dicale sur place. « Nous sommes trĂšs heureux de pouvoir compter sur une Ă©quipe aussi expĂ©rimentĂ©e pour nos gymnastes Â», explique Reto Hiestand, chef de la dĂ©lĂ©gation. Vu la taille de la dĂ©lĂ©gation suisse, il arrive malheureusement que des gymnastes se blessent, ajoute-il : « pour les gymnastes, il est alors d'autant plus intĂ©ressant d'avoir des interlocuteurs qui parlent la mĂȘme langue qu’eux ».

60 interventions depuis le début de la Gymnaestrada

Il suffit de jeter un coup d'Ɠil au cabinet mĂ©dical temporaire de la dĂ©lĂ©gation suisse pour se rendre compte que Jean-Jacques Fasnacht et son Ă©quipe sont trĂšs demandĂ©s lors de cette 17e Ă©dition de la Gymnaestrada mondiale. « Les jours prĂ©cĂ©dents ont Ă©tĂ© difficiles Â», confirme le mĂ©decin. Par rapport aux cinq derniĂšres Gymnaestrada, auxquelles Fasnacht a dĂ©jĂ  participĂ© en tant que mĂ©decin de la dĂ©lĂ©gation, l'Ă©quipe mĂ©dicale est beaucoup plus sollicitĂ©e Ă  Amsterdam. Mais mĂȘme si l'Ă©quipe mĂ©dicale est plus demandĂ©e que les annĂ©es prĂ©cĂ©dentes, ils prennent plaisir Ă  travailler, explique Fasnacht : « les participants sont toujours trĂšs reconnaissants de notre service. Cela nous fait chaud au cƓur Â».

Le service mĂ©dical suisse s'est Ă©galement fait connaĂźtre Ă  la Gymnaestrada. Ils sont devenus un point de contact pour d'autres dĂ©lĂ©gations, explique Fasnacht. En plus d'ĂȘtre prĂ©sente lors de toutes les reprĂ©sentations suisses, l'Ă©quipe de Fasnacht propose Ă©galement des consultations deux fois par jour dans son petit cabinet mobile spĂ©cialement amĂ©nagĂ©. « Jusqu'Ă  ce jeudi, nous avons dĂ©jĂ  traitĂ© 60 patients Â», explique Fasnacht. En comparaison, il y a quatre ans Ă  Dornbirn, ils avaient eu le mĂȘme nombre de consultations pendant toute la semaine. Mais ce qui est particuliĂšrement regrettable, c'est que quatre accidents graves ont nĂ©cessitĂ© le transfert des personnes concernĂ©es Ă  l'hĂŽpital pour la suite du traitement.

Fabio Fasnacht (Ă  gauche) succĂšdera Ă  son pĂšre Ă  la tĂȘte de l'Ă©quipe mĂ©dicale Ă  partir de Lisbonne 2027.

Le fils succĂšde au pĂšre

Pour l’équipe mĂ©dicale qui intervient bĂ©nĂ©volement pendant la Gymnaestrada, le meilleur signe est de voir les gymnastes traitĂ©s par leurs soins remonter sur scĂšne : « Beaucoup de gens nous connaissent maintenant et nous saluent chaleureusement lorsqu'ils nous rencontrent Â».

Cette annĂ©e, la Gymnaestrada marque Ă©galement un passage de tĂ©moin au sein de l'Ă©quipe mĂ©dicale. AprĂšs Amsterdam, Jean-Jacques passera le flambeau Ă  son fils Fabio. Ce dernier est Ă©galement mĂ©decin, comme son pĂšre, et soutient l'Ă©quipe sur place pour la premiĂšre fois cette annĂ©e. « Dans quatre ans, je serai de nouveau prĂ©sent Ă  Lisbonne en tant que senior partner de l'Ă©quipe Â», dit-il en riant. Pour lui, la boucle sera bouclĂ©e au Portugal. En effet, lui qui a ses racines sportives dans le handball et qui est venu Ă  la gymnastique par le biais de la Gymnaestrada, a participĂ© Ă  sa premiĂšre Gymnaestrada en 2007, Ă  Lisbonne Ă©galement.

L'entreprise familiale Fasnacht : aux cÎtés de son fils Fabio, l'épouse de Jean-Jacques, Bea (à gauche), soutient l'équipe médicale en tant qu'assistante médicale.

L’équipe s’est constituĂ©e spontanĂ©ment

L'avenir de l'Ă©quipe mĂ©dicale suisse est assurĂ© grĂące Ă  l’arrivĂ©e de Fabio Fasnacht, mais pas seulement : « lors de la cĂ©rĂ©monie d'ouverture, un gymnaste nous a spontanĂ©ment abordĂ©s pour nous faire part de son intĂ©rĂȘt Ă  rejoindre l'Ă©quipe Â», se rĂ©jouit Jean-Jacques Fasnacht.

D'autant plus que cette arrivĂ©e dans son Ă©quipe permet de couvrir un domaine mĂ©dical supplĂ©mentaire avec un ambulancier, en plus d'une sage-femme, d'une assistante mĂ©dicale et d'un physiothĂ©rapeute. La dĂ©lĂ©gation suisse Ă  la Gymnaestrada sera donc en de bonnes mains pour les prochaines Ă©ditions. En effet, lĂ  oĂč il y a du sport, il y a malheureusement aussi des blessures. Il est donc trĂšs apprĂ©ciable d’avoir une Ă©quipe expĂ©rimentĂ©e sur place. Cela a d’ailleurs Ă©tĂ© apprĂ©ciĂ© le gymnaste du Welsch Master Team aprĂšs sa performance.

L'équipe médicale est une équipe bien rodée : Jean-Jacques Fasnacht et la sage-femme Corin Monhart.

Partenaire platine

Partenaire or

Partenaire argent

Partenaire bronze

fermer