Les disciplines polarisantes ont le vent en poupe

  • 5 aoĂ»t 2022

  • Thomas Ditzler/Alexandra Herzog

  • Jakob Hefti/Thomas Ditzler/Archives FSG

  • PubliĂ© dans GYMlive 3/2022

Autrefois souvent ridiculisĂ©es, les tests de branche et le Fit+Fun sont devenus des disciplines par excellence des fĂȘtes de gymnastique au cours de la derniĂšre dĂ©cennie. Lors des onze fĂȘtes de gymnastique qui ont eu lieu cet Ă©tĂ©, 12649 gymnastes se sont alignĂ©es aux seuls tests de branches. Il est impossible d’imaginer des fĂȘtes de gymnastique sans eux.

– PublicitĂ© –

Aucune fĂȘte de gymnastique peut s’en passer. Quand on pratique la gymnastique dans une sociĂ©tĂ© on entre tĂŽt ou tard une fois en contact avec les tests de branche. Qu’il s’agisse d’allround, de balle Ă  la corbeille, de volleyball ou d’unihockey, ces disciplines polarisent et sont devenues incontournables dans le programme de la fĂȘte de la gymnastique. Lors de la derniĂšre FĂȘte fĂ©dĂ©rale 2019 Ă  Aarau, au total 13722 gymnastes ont pratiquĂ© cette discipline. Â« Depuis 2008, le nombre de participants a surtout fortement augmentĂ© Ă  l’allround », confirme Tiziana HĂ€mmerli, cheffe de la division tests de branche.

MaĂźtre de tous les chiffres

Daniel Tuchschmid

En fait, comment sont Ă©tablis les notes du test de branche et les barĂšmes pour les huit exercices du test de branche, les six exercices de Fit+Fun et les trois exercices du parcours jeunesse ?

Daniel Tuchschmid est le maĂźtre de tous les chiffres et notes. Le chef remplaçant du concours Fit+Fun Ă  la FFG 2019 et actuel chef adjoint du secteur Fit+Fun Ă  la FSG conçoit depuis prĂšs de 18 ans les barĂšmes et Ă©valuations de tous les tests de branche, du Fit+Fun et des tĂąches du parcours Jeunesse. « DĂšs qu’un exercice est dĂ©fini, il s’agit de trouver des bonnes sociĂ©tĂ©s qui effectuent des tests », explique le responsable de Gossau ĂągĂ© de 45 ans. À l’aide de ces rĂ©sultats il faut Ă©valuer quelles sont les valeurs optimales et quels nombres de points sont possibles. Quand ces valeurs sont dĂ©finies, la formule du test de branche est Ă©tablie. « La plus grande difficultĂ© est d'Ă©tablir un tableau pour un nouvel exercice, car il manque encore des valeurs de rĂ©fĂ©rence », dĂ©clare Tuchschmid. Il doit alors Ă©tablir une Ă©chelle de notes Ă  partir de zĂ©ro. Le calendrier se dĂ©roule ensuite de la maniĂšre suivante : aprĂšs le premier Ă©tĂ© de fĂȘtes de gymnastique comprenant un nouvel exercice, les rĂ©sultats sont analysĂ©s et adaptĂ©s en fonction.

Au cours des saisons suivantes, les rĂ©sultats sont surveillĂ©s et Ă  la rigueur encore une fois adaptĂ©s. « Le but est de ne plus devoir changer les barĂšmes des exercices deux, trois ans avant la FFG », explique Tuchschmid. En rĂšgle gĂ©nĂ©rale, il faut compter environ six mois avant qu'un nouveau barĂšme ne soit dĂ©finitif. Pour son travail, il dĂ©pend fortement des expĂ©riences et des Ă©changes avec les responsables de secteur et les responsables cantonaux. Ils fournissent des indications importantes pour l’établissement des nouveaux barĂšmes.

Il nĂ©cessaire de s’entraĂźner

Dans le dĂ©roulement de leurs exercices, les tests de branche exigent diffĂ©rentes aptitudes des gymnastes. Coordination, condition, diffĂ©renciation, rythme et orientation sont dĂ©terminants pour obtenir un nombre de points Ă©levĂ©. MalgrĂ© la diversitĂ© et la forte participation, les tests de branche luttent toujours pour ĂȘtre acceptĂ©s dans la famille de la gymnastique. « Avant on disait souvent que pour obtenir une bonne note, il suffisait de faire des tests de branche », se rappelle Daniel Tuchschmid. L’époque oĂč les tests de branche et Fit+Fun pouvaient ĂȘtre jouĂ©s pour le plaisir et sans beaucoup d'entraĂźnement est rĂ©volue depuis longtemps, dĂ©clare le responsable de tous les barĂšmes des tests de branche, du Fit+Fun et du parcours Jeunesse et chef remplaçant du secteur Fit+Fun : « Une bonne note exige aujourd’hui un grand investissement. Ce n’est plus possible sans de nombreuses heures d’entraĂźnement. Les tests de branche sont devenus plus agiles et plus rapides. »

Avant on disait souvent que pour obtenir une bonne note, il suffisait de participer aux tests de branche.
Daniel Tuchschmid responsable des barĂšmes des tests de branche, du Fit+Fun et du parcours Jeunesse

Alternative appréciée

Avec les tests de branche, on cherche aussi Ă  crĂ©er une bonne alternative aux disciplines gymniques Ă©prouvĂ©es, explique Tuchschmid. MĂȘme son de cloche du cĂŽtĂ© d'Elias FĂŒrst, gymnaste fĂ©dĂ©ral de la TV Gunzgen et porte-parole des sociĂ©tĂ©s participant aux tests de branche. « Dans notre sociĂ©tĂ© nous n’avons ni gymnastes aux agrĂšs ni gymnastes artistiques. Les tests de branche sont la maniĂšre la plus courante de participer au concours de sociĂ©tĂ© lors d’une fĂȘte de gymnastique », explique-t-il.

Les dĂ©buts de cette discipline de fĂȘte remontent aux annĂ©es 1970. À l’époque les hommes se moquaient des tests de branche pratiquĂ©s en compĂ©tition uniquement par les femmes. Cela a durĂ© jusqu’en 2002, lorsque les tests de branche allround, balle Ă  la corbeille et volleyball ont aussi Ă©tĂ© proposĂ©s aux hommes lors d’une fĂȘte fĂ©dĂ©rale. Chez les femmes, le test de branche allround a fĂȘtĂ© sa premiĂšre Ă  la FFG en 1991 Ă  Lucerne. Depuis 2015 le test de branche unihockey est la discipline la plus rĂ©cente dans l’offre de la fĂȘte de gymnastique.

Un coup d'Ɠil aux archives

Pour diffĂ©rentes classes d’ñge

Le Fit+Fun est aussi un classique de la gymnastique. Il a Ă©tĂ© dĂ©veloppĂ© Ă  l’époque sur la base des tests de branche et s’adresse aux gĂ©nĂ©rations plus ĂągĂ©es de la gymnastique. Il a succĂ©dĂ© Ă  « FitPlaFrau », auquel les femmes participaient dans les annĂ©es 80. « Il nous tenait Ă  cƓur de concevoir une discipline qui puisse ĂȘtre pratiquĂ©e dans diffĂ©rentes classes d’ñge », explique Rosmarie Mancini en passant en revue l’histoire de la crĂ©ation du Fit+Fun. En tant qu’ancienne responsable du test de branche allround et monitrice du groupe spĂ©cialisĂ© Fit+Fun, Mancini a Ă©tĂ© une femme de la premiĂšre heure en ce qui concerne les tests de branche et le Fit+Fun.

Lors de l'Ă©laboration des tests de branche, l'accent a Ă©tĂ© mis sur l'utilisation de matĂ©riel dĂ©jĂ  disponible dans une salle de gymnastique. « De plus nous voulions, dans la mesure du possible, organiser les diffĂ©rentes tĂąches sur les mĂȘmes terrains de jeu afin de limiter le temps et l'espace nĂ©cessaires », continue Mancini. Un point positif Ă©galement abordĂ© par FĂŒrst, le gymnaste fĂ©dĂ©ral de Gunzgen : « Pour effectuer des tests de branche, il faut peu de prĂ©paration pour les entraĂźnements. C’est un gros avantage. »

En vue de la FFG 2013 Ă  Bienne, Fit+Fun a Ă©tĂ© adaptĂ© aux tests de branche avec six nouvelles tĂąches. « À l’époque tout le monde a donnĂ© des idĂ©es. On a testĂ©, jouĂ© et optimisĂ© », raconte Rosmarie Mancini. Alors que certaines tĂąches Ă©taient rĂ©alisĂ©es "Ă  sec" sur un plateau de jeu, d'autres exercices devaient ĂȘtre rĂ©alisĂ©s dans une salle de gymnastique pour pouvoir noter correctement les dĂ©roulements.

Fit+Fun a passé du stade de bébé à adulte.
Hildegard Berlincourt cheffe du secteur Fit+Fun

Sociétés comme cobayes

Aujourd’hui encore le secteur tests de branche crĂ©e les nouvelles tĂąches. GĂ©nĂ©ralement celles-ci sont adaptĂ©es au cycle FFG, tous les six ans. Durant la phase de dĂ©veloppement, les nouveaux exercices sont testĂ©s et effectuĂ©s par des sociĂ©tĂ©s. « Cette phase est importante parce que les inventeurs sont souvent trĂšs habiles avec une balle. Ces conditions n’existent toutefois pas dans toutes les sociĂ©tĂ©s », dĂ©clare Mancini. Une fois les tĂąches dĂ©finies et approuvĂ©es, elles sont enseignĂ©es aux sociĂ©tĂ©s par les formateurs/trices cantonaux.

Comme les tests de branche, le Fit+Fun a Ă©galement enregistrĂ© une augmentation intĂ©ressante ces dix derniĂšres annĂ©es. « Fit+Fun s’est dĂ©veloppĂ© a passĂ© du stade de bĂ©bĂ© Ă  adulte », dĂ©clare Hildegard Berlincourt, cheffe du secteur Fit+Fun. Au dĂ©but les sociĂ©tĂ©s jouaient la plupart du temps au Fit+Fun en marge de leurs activitĂ©s. « Aujourd’hui Fit+Fun est une discipline de concours de sociĂ©tĂ© Ă  part entiĂšre », se rĂ©jouit Berlincourt.

Aussi bien les tests de branche que le Fit+Fun sont principalement pratiquĂ©s par des sociĂ©tĂ©s de gymnastique en Suisse allemande. Cela doit toutefois changer en vue de la FĂȘte fĂ©dĂ©rale de gymnastique 2025 Ă  Lausanne. Comme annoncĂ© Ă  la confĂ©rence Sport de la fĂ©dĂ©ration suisse de gymnastique au printemps, il est vivement souhaitĂ© que ces disciplines s’implantent et soient davantage soutenues en Suisse romande. Un projet pilote sera lancĂ© avec l’URG (Union Romande de Gymnastique) Ă  ce sujet. La tendance Ă  la hausse de ce classique de la fĂȘte de gymnastique doit ainsi se poursuivre pendant de nombreuses annĂ©es.

Co-Partner

Partner

fermer