Informations de fond sur le reportage médiatique du 5 avril 2023 dans la discipline du trampoline

  • 5 avril 2023

  • FSG

  • Adobe Stock/dzmitrock87

  • VIDÉO SRF

Aujourd'hui, SRF a diffusé un reportage sur des incidents concernant une entraßneur de trampoline du Centre de gymnastique artistique et de trampoline de Suisse du Nord-Ouest Liestal (NKL). Vous trouverez ci-dessous des informations plus détaillées sur les thÚmes de l'éthique et de l'intégrité et sur le cas du trampoline, ainsi qu'une interview de la directrice de la FSG, Béatrice Wertli, dans l'émission "Rundschau".

– PublicitĂ© –

Informations générales sur l'éthique et l'intégrité

Promesse de valeurs de la FSG

ConformĂ©ment Ă  sa promesse de valeurs « Nous facilitons le mouvement sportif en Suisse afin de crĂ©er une communautĂ©, des expĂ©riences et du bien-ĂȘtre », la FĂ©dĂ©ration suisse de gymnastique (FSG) prĂŽne le respect et une pratique de la gymnastique Ă©thiquement correcte. La FSG s'engage pour la protection de l'intĂ©gritĂ© physique et psychique et pour un dĂ©veloppement personnel sain de ses gymnastes.

EnquĂȘtes Rudin Cantieni, Pachmann et commission d'Ă©thique de la FSG

En 2020 et 2021, plusieurs enquĂȘtes de trĂšs grande envergure ont Ă©tĂ© menĂ©es dans l'environnement de la FSG et de ses disciplines sportives. Elles ont Ă©tĂ© menĂ©es par des cabinets d'avocats externes (Rudin Cantieni Ă  la demande du DDPS ( toutes les disciplines gymniques) et Pachmann Ă  la demande de la FSG (gymnastique rythmique) ainsi que par la commission d'Ă©thique de la FSG (gymnastique artistique, trampoline)). Ces enquĂȘtes ont fourni Ă  la FSG une Ă©valuation complĂšte et indĂ©pendante de ses actions passĂ©es ainsi que de nombreuses recommandations d’action pour l'avenir de la gymnastique en Suisse.

Depuis, la FSG travaille d'arrache-pied Ă  la mise en Ɠuvre progressive de ces recommandations. L'objectif est toujours de permettre Ă  ses gymnastes d'Ă©voluer dans un environnement qui place les athlĂštes, leur bien-ĂȘtre et leur dĂ©veloppement personnel au centre des prĂ©occupations. Avec la mise en Ɠuvre de ces recommandations, la FSG a entamĂ© un changement de culture. Ce changement est un processus de grande envergure qui prend du temps. Le processus ne s'achĂšvera pas avec la mise en Ɠuvre des recommandations, mais dĂ©pendra de la collaboration constante de toutes les personnes et organisations impliquĂ©es dans la gymnastique en Suisse.

Commission d'Ă©thique et domaine « Ethique & Droit » de la FSG

Au dĂ©but de l'annĂ©e 2021, avant mĂȘme la crĂ©ation de Swiss Sport Integrity, la commission d'Ă©thique propre Ă  la fĂ©dĂ©ration s'est mise au travail. Fin 2021, le domaine Ethique & Droit a Ă©tĂ© crĂ©Ă© au sein du secrĂ©tariat de la FSG. Avec ces deux centres de compĂ©tences, la FSG renforce son travail de prĂ©vention, propose des conseils et permet la mise en Ɠuvre des recommandations d'action ainsi que le dĂ©veloppement d'autres mesures visant Ă  garantir de bonnes conditions cadres et une bonne ambiance dans les salles et sur les terrains de sport. De plus, elle souligne ainsi son ambition de jouer Ă  l'avenir un rĂŽle de leader dans le sport suisse sur cette thĂ©matique importante.

Collaboration active dans le sport suisse et dans la gymnastique internationale

En outre, la FSG s'est fixĂ© pour objectif de s'impliquer activement et de collaborer lorsqu'il s'agit de dĂ©finir de nouvelles normes pour le sport suisse et pour la famille internationale de la gymnastique. Ainsi, la FSG travaille en Ă©troite collaboration avec des fĂ©dĂ©rations de gymnastique d'autres nations et a notamment siĂ©gĂ© dans le groupe de suivi du projet « Ethique dans le sport » de l'OFSPO et de Swiss Olympic.

Soutien à la création de Swiss Sport Integrity (SSI)

La FSG a approuvĂ© et soutenu la crĂ©ation d'un service national indĂ©pendant de signalement et d'enquĂȘte pour le sport suisse. La centrale de signalement et les statuts de rĂ©fĂ©rence en matiĂšre d’éthique sont un signe important pour l'ensemble du sport suisse et renforcent la protection, non seulement des athlĂštes, mais aussi des entraĂźneurs et des fonctionnaires. En mĂȘme temps, le prĂ©sent sujet montre Ă  quel point les enquĂȘtes sont complexes.

Tùches et responsabilités en gymnastique, structures décentralisées en trampoline

En tant qu'association faĂźtiĂšre nationale, la FSG a une multitude de tĂąches et de responsabilitĂ©s.  

  • Formation et formation continue des moniteurs, des juges et des fonctionnaires, dans le but de soutenir et de dĂ©velopper ses quelque 3000 sociĂ©tĂ©s de gymnastique.   

  • La formation des moniteurs se fait en Ă©troite collaboration avec Jeunesse+Sport, Sport des adultes esa et Formation des entraĂźneurs Suisse.  

  • La FSG est responsable des cadres nationaux dans les disciplines sportives suivantes : gymnastique artistique, trampoline et gymnastique rythmique (GR).   

  • En trampoline et en gymnastique rythmique, tous les athlĂštes des cadres s'entraĂźnent de maniĂšre dĂ©centralisĂ©e dans des centres rĂ©gionaux de performance (CRP). Ceux-ci sont gĂ©rĂ©s par des associations cantonales de gymnastique ou des organismes responsables rĂ©gionaux. Les CRP sont notamment responsables de la mise Ă  disposition de l'infrastructure, de l’engagement des entraĂźneurs et de l'application des normes Ă©thiques lors des entraĂźnements. La FSG soutient les CRP en leur accordant des subventions.  

  • Ce n'est que dans la discipline de la gymnastique artistique que la FSG gĂšre son propre centre national de performance FSG pour les athlĂštes du cadre national.  

  • Le plus grand domaine d'activitĂ© de la FSG concerne toutefois la garantie de l'organisation de compĂ©titions et d'Ă©vĂ©nements ainsi que la formation dans le domaine du sport de masse, dans lequel se trouve la grande majoritĂ© des membres de la FSG.   

  • En collaboration avec la commission d'Ă©thique de la fĂ©dĂ©ration, la FSG apporte son soutien et ses conseils pour la mise en Ɠuvre des directives des statuts en matiĂšre d’éthique. Elle s'engage Ă©galement pour des offres de prĂ©vention et de formation en collaboration avec Swiss Olympic et l'OFSPO.  

  • La FSG est responsable du financement de la fĂ©dĂ©ration ainsi que de l'utilisation et de la rĂ©partition des subventions.  

  • La FSG est responsable de la bonne gouvernance de la gymnastique suisse.

Chronologie : accusations dans la discipline sportive du trampoline

Disclaimer

Une procĂ©dure est actuellement en cours auprĂšs de Swiss Sport Integrity (SSI), dans le cadre de laquelle des accusations dans le domaine du trampoline sont examinĂ©es. Jusqu'Ă  la fin de la procĂ©dure, la prĂ©somption d'innocence s'applique. SSI a Ă©tĂ© spĂ©cialement crĂ©Ă©e pour mener des enquĂȘtes approfondies en cas de violations prĂ©sumĂ©es de l'Ă©thique, interroger les personnes impliquĂ©es et consigner les rĂ©sultats dans un rapport. Le rapport final confirme ou rĂ©fute les Ă©ventuelles accusations. Ces tĂąches ne relĂšvent pas de la responsabilitĂ© de la FĂ©dĂ©ration suisse de gymnastique (FSG), mais ont Ă©tĂ© confiĂ©es Ă  l'institution SSI qui, grĂące aux bases lĂ©gales crĂ©Ă©es entre-temps, possĂšde Ă©galement les compĂ©tences nĂ©cessaires. La FSG n'est pas impliquĂ©e dans la procĂ©dure en tant que partie et ne dispose donc pas d'une connaissance approfondie du dossier. C'est pourquoi il ne lui est pas possible de donner des informations dĂ©taillĂ©es sur le contenu de la procĂ©dure en cours. C'est aussi pour cette raison que la chronologie suivante ne prĂ©tend pas ĂȘtre exhaustive. 

PĂ©riode de 2012 Ă  2021

La chronologie de ce cas de trampoline documentĂ© dans les Ă©missions de la tĂ©lĂ©vision suisse du 5 avril 2023 commence en 2012. La direction actuelle de la FSG a pris les rĂȘnes de la fĂ©dĂ©ration en mars 2021.

Automne 2021

En 2021, il y avait d'informations internes concernant le comportement anormal d'une entraĂźneur dans un centre rĂ©gional de performance (CRP). Ces informations ont Ă©tĂ© transmises par la FSG aux responsables des CRP. A partir de l'automne 2021, les premiĂšres mesures internes ont Ă©tĂ© prises. La FSG a fait appel Ă  la responsabilitĂ© du CRP et lui a demandĂ© d'aborder les problĂšmes et de trouver des solutions dans l'intĂ©rĂȘt de toutes les personnes impliquĂ©es. Des rĂ©unions rĂ©guliĂšres ont eu lieu avec l'entraĂźneur national, qui Ă©tait prĂ©sent sur place pour aider Ă  amĂ©liorer la situation.

Novembre/décembre 2021

IndĂ©pendamment de ces Ă©vĂ©nements, deux enquĂȘtes externes ont Ă©tĂ© menĂ©es au cours de l'annĂ©e 2021, Ă  la suite de la publication des protocoles de Macolin, dans lesquelles le trampoline Ă©tait une partie ou le sujet principal de chaque enquĂȘte.

Le 16 novembre 2021, les rĂ©sultats de l'enquĂȘte menĂ©e par le cabinet d'avocats Rudin Cantieni Ă  la demande du DDPS ont Ă©tĂ© publiĂ©s. Les Ă©ventuels comportements fautifs dans le passĂ© y ont Ă©tĂ© examinĂ©s. L'enquĂȘte a notamment Ă©tĂ© menĂ©e auprĂšs d'actuels et d'anciens dĂ©tenteurs de la Swiss Olympic Card dans la discipline du trampoline. Une Ă©valuation de la situation dans ce sport a Ă©galement Ă©tĂ© rĂ©alisĂ©e sur la base de ces enquĂȘtes (enquĂȘte Rudin Cantieni, voir point 6.1.7, p. 29). Le rapport d'enquĂȘte contient en outre diverses recommandations concrĂštes, pour la FSG mais aussi pour le sport suisse dans son ensemble, qui permettent de mieux garantir le respect des principes Ă©thiques.

Le 30 dĂ©cembre 2021, la commission d'Ă©thique de la FSG a terminĂ© son enquĂȘte sur le trampoline. Sur la base du rapport final, la FSG a eu l'impression d'une amĂ©lioration gĂ©nĂ©rale de la situation. L'Ă©valuation de la FSG sur la situation globale a Ă©galement pris en compte divers entretiens et rapports de personnes sur place, dans la salle ou lors de compĂ©titions.

Janvier 2022

Au 1er janvier 2022, la fondation Swiss Sport Integrity (SSI) est devenue opĂ©rationnelle. Ce service de signalement indĂ©pendant, qui couvre toutes les disciplines sportives, permet de signaler les incidents dĂšs qu'ils sont connus. Le cas Ă©chĂ©ant, une enquĂȘte est ouverte.

FĂ©vrier/mars 2022

Sur la base de nouvelles informations de tiers concernant les entraßnements, combinées aux observations de l'entraßneur national sur place, la FSG a estimé que la situation sur place ne s'était pas améliorée par rapport à la perception de fin 2021, mais qu'elle s'était aggravée. C'est pourquoi, le 14 mars 2022, il a été décidé de faire une annonce auprÚs de SSI. Celle-ci a été déposée le 22 mars 2022.

A ce moment-là, la FSG n'était pas au courant que SSI avait ordonné des mesures provisoires le 21 mars 2022 et ouvert une procédure à ce sujet le 22 mars 2022. Ce n'est que le 23 mars 2022 que la FSG a été informée de l'ouverture de la procédure, en sa qualité d'association faßtiÚre, mais pas en tant que partie à la procédure.

Le 25 mars 2022, la FSG a été informée qu'un recours avait été déposé contre la suspension provisoire de l'entraßneur. Cette opposition a conduit à une levée des mesures ordonnées provisoirement par la chambre disciplinaire (CD).

Sans tenir compte de la levĂ©e partielle des mesures provisoires par la CD, la FSG a dĂ©cidĂ© (sur la base des informations dont elle dispose et de ses conclusions des mois de fĂ©vrier/mars 2022) qu'elle prendrait elle-mĂȘme certaines mesures - dans la mesure oĂč elles relĂšvent de sa responsabilitĂ©. Ainsi, afin de protĂ©ger toutes les personnes impliquĂ©es, y compris elle-mĂȘme, l'entraĂźneur n'a plus Ă©tĂ© impliquĂ©e dans des fonctions de la FSG oĂč elle aurait Ă©tĂ© en contact direct avec des athlĂštes (par exemple pour des camps d'entraĂźnement, des week-ends et des compĂ©titions) jusqu'Ă  nouvel ordre.

Avril Ă  novembre 2022

MĂȘme aprĂšs la levĂ©e complĂšte des mesures provisoires, la FSG a maintenu ses restrictions Ă  l'encontre de l'entraĂźneur.

En avril, une réunion a eu lieu entre la FSG et le centre régional de performance. Lors de cette réunion, la FSG a souligné la responsabilité du CRP en tant qu'employeur de l'entraßneur et les conséquences possibles.

Au cours des mois d'avril Ă  novembre 2022, la FSG a Ă©tĂ© confrontĂ©e Ă  diverses autres questions en rapport avec les procĂ©dures en cours auprĂšs de SSI. Par exemple, en ce qui concerne l'engagement dans les cours d'experts J+S, pour lesquels l'association faĂźtiĂšre est tenue de formuler une recommandation. Comme il n'existe pas encore de pratique en la matiĂšre, la FSG a dĂ©cidĂ© (aprĂšs avoir consultĂ© l'Office fĂ©dĂ©ral du sport, OFSPO) de renoncer Ă  une recommandation jusqu'Ă  la fin de l'enquĂȘte, malgrĂ© la prĂ©somption d'innocence en vigueur.

La FSG n'a plus été informée de l'évolution de la procédure auprÚs de SSI au cours de ces derniers mois - elle n'était ou n'est pas non plus partie à la procédure.

DĂ©cembre 2022

A la demande de la FSG, SSI a indiquĂ© que l'enquĂȘte prendrait encore du temps.

Situation en avril 2023

A la connaissance de la FSG, la procĂ©dure n'est pas encore terminĂ©e. Jusqu'Ă  nouvel ordre, la FSG ne convoquera pas l'entraĂźneur dans des fonctions oĂč elle est en contact direct avec les athlĂštes. La prĂ©somption d'innocence s'applique.

Entretien avec BĂ©atrice Wertli (en allemand)

Partenaire platine

Partenaire or

Partenaire argent

Partenaire bronze

fermer