Nouveau départ en gymnastique artistique féminine

  • 01 septembre 2021

  • Vasilije Mustur

  • STV/Thomas Ditzler

La FĂ©dĂ©ration suisse de gymnastique (FSG) a initiĂ© une rĂ©orientation stratĂ©gique et la met actuellement en Ɠuvre avec succĂšs. Dans le cadre de ce nouveau dĂ©part, une analyse globale a Ă©tĂ© rĂ©alisĂ©e dans le domaine de la gymnastique artistique fĂ©minine d'un point de vue sportif. Une fois cette analyse terminĂ©e, la FSG lancera le projet « 2028/2032 » et s'engagera sur cette voie durable avec les athlĂštes fĂ©minines et une nouvelle Ă©quipe d'entraĂźneurs. En outre, la Commission d'Ă©thique de la FSG a prĂ©sentĂ© son rapport d'enquĂȘte sur le thĂšme de la gymnastique artistique fĂ©minine. Le rapport conclut que des infractions Ă  l’éthique ont Ă©tĂ© commises Ă  l'encontre d'athlĂštes fĂ©minines au cours de la pĂ©riode examinĂ©e, de 2016 Ă  2019.

La FĂ©dĂ©ration suisse de gymnastique (FSG) s'est fixĂ© pour objectif de promouvoir ses athlĂštes sur le plan sportif d'une part, et de les accompagner et les soutenir dans leur dĂ©veloppement personnel d'autre part. C’est pourquoi la FSG, sous la direction de David Huser, son nouveau chef du sport d’élite, a procĂ©dĂ© Ă  une Ă©valuation globale de la situation actuelle du cadre national de gymnastique artistique fĂ©minine.

Ce tableau gĂ©nĂ©ral montre que l'Ă©quipe nationale de gymnastique artistique fĂ©minine se trouve dans une situation difficile d'un point de vue sportif : le dĂ©veloppement des performances sportives du cadre national stagne depuis un certain temps. L'Ă©cart est important derriĂšre la leader de l'Ă©quipe et mĂ©daillĂ©e de bronze aux Jeux olympiques d'Ă©tĂ© de 2016 Ă  Rio de Janeiro, Giulia Steingruber. Cet Ă©cart ne pourra pas ĂȘtre comblĂ© dans un avenir proche. De ce fait, la qualification de l'Ă©quipe fĂ©minine pour les prochains Jeux olympiques d'Ă©tĂ© de 2024 Ă  Paris n'est pas rĂ©aliste. « Il est de notre devoir d'offrir aux athlĂštes fĂ©minines une perspective sportive, de les soutenir et de les faire progresser. Nous le devons aux athlĂštes, mais Ă©galement Ă  leur entourage. A notre avis, l'Ă©quipe a besoin de nouvelles impulsions pour y parvenir Â», dĂ©clare David Huser, chef du sport d’élite Ă  la FSG. 

Nouvelle équipe d'entraßneurs, base élargie, réorganisation sportive

Pour ces raisons, le ComitĂ© central de la FSG a dĂ©cidĂ© lors de sa sĂ©ance du 18 aoĂ»t 2021, Ă  la demande de la direction, de mettre fin Ă  sa relation de travail avec l'Ă©quipe d'entraĂźneurs actuelle sous la direction de Fabien Martin Ă  la fin du mois de novembre 2021. D'un commun accord, il a Ă©tĂ© dĂ©cidĂ© que l'Ă©quipe d'entraĂźneurs actuelle cĂ©derait la gestion de l’entraĂźnement avec effet immĂ©diat et serait libĂ©rĂ©e de ses fonctions. Ad interim, l'entraĂźnement du cadre national de gymnastique artistique fĂ©minine sera dirigĂ© et assurĂ© par des entraĂźneurs de la FSG en gymnastique artistique.

Projet 2028/2032

ParallĂšlement Ă  cette dĂ©cision concernant le personnel, la FSG lance le « Projet 2028/2032 Â». Avec cette campagne, la FĂ©dĂ©ration, en collaboration avec les centres rĂ©gionaux de performance (CRP), s'efforce d’assurer un dĂ©veloppement continu des performances et un nouveau dĂ©part sportif dans le domaine de la gymnastique artistique fĂ©minine. Cette base Ă©largie et ce nouveau dĂ©part devraient inciter les athlĂštes fĂ©minines Ă  se dĂ©velopper davantage en vue des Jeux olympiques d'Ă©tĂ© de 2028 Ă  Los Angeles et de 2032 Ă  Brisbane.

Si nous nous serrons les coudes, nous pouvons atteindre cet objectif ensemble - pour la gymnastique artistique suisse.
David Huser chef du sport d’élite Ă  la FSG

Dans ce cheminement, nous motivons, soutenons et permettons aux athlÚtes de se développer avec des succÚs à court et moyen terme pour les rapprocher de cette mission innovante.

Rapport de la Commission d'éthique : manque de responsabilité

Outre les insuffisances sportives et le manque de confiance, l'analyse interne de la FSG indique que l'Ă©quipe d'entraĂźneurs actuelle n'assume pas suffisamment ses responsabilitĂ©s en dehors des domaines sportifs et que la confiance dans l'Ă©quipe d'entraĂźneurs est insuffisante. Ces observations sont largement conformes aux conclusions du rapport d'enquĂȘte de la Commission d'Ă©thique de la FSG, que la Commission a soumis Ă  la direction de la FSG le 27 aoĂ»t 2021.

Rapport de la Commission d'Ă©thique

À la suite d’articles parus dans les mĂ©dias l'annĂ©e derniĂšre, le ComitĂ© central de la FSG avait commandĂ© cette enquĂȘte sur la gymnastique artistique fĂ©minine en novembre 2020. Le rapport de la Commission d'Ă©thique indique qu'il y a eu des violations de la Charte d'Ă©thique de Swiss Olympic pendant la pĂ©riode sous enquĂȘte, de 2016 Ă  2019, et que la santĂ© mentale et physique des athlĂštes fĂ©minines en particulier n'a pas Ă©tĂ© suffisamment protĂ©gĂ©e. La Commission d'Ă©thique recommande Ă  la FSG, indĂ©pendamment des explications ci-dessus relatives Ă  la rĂ©orientation sportive pour la crĂ©ation d'un environnement d'entraĂźnement sain et motivant Ă  Macolin, de mettre fin Ă  la coopĂ©ration avec l'Ă©quipe d'entraĂźneurs actuelle sous la direction de l'entraĂźneur national Fabien Martin.

La directrice de la FSG, BĂ©atrice Wertli, remercie la Commission d'Ă©thique pour son travail professionnel, le rapport final et les recommandations.

Le rapport d'enquĂȘte m'a profondĂ©ment affectĂ©e et je m'excuse au nom de la FSG auprĂšs des personnes concernĂ©es pour ce qui s'est passĂ©. L'intĂ©gritĂ© psychologique et physique des athlĂštes est notre prioritĂ© absolue. C'est pourquoi nous appliquons une politique de tolĂ©rance zĂ©ro en matiĂšre d'Ă©thique.
BĂ©atrice Wertli directrice de la FSG

Fabio Corti, prĂ©sident du ComitĂ© central de la FSG, partage Ă©galement cet avis : « Nous avons dit dĂšs le dĂ©but que nous mettrions en Ɠuvre de maniĂšre cohĂ©rente notre nouveau dĂ©part. Nos mesures montrent maintenant que nous passons de la parole aux actes Â».

La FSG analysera en dĂ©tail le rapport d'enquĂȘte de la Commission d'Ă©thique et examinera comment la FĂ©dĂ©ration mettra en Ɠuvre les recommandations de la Commission d'Ă©thique Ă  l'avenir.

Conférence de presse - Gymnastique artistique féminine