Pourquoi un OUI à la loi sur les médias profite au sport suisse

  • 27 janvier 2022

  • FSG

  • Pexels Edmond DantĂšs / FSG

Afin d’assurer la diversitĂ© de la presse et des opinions en Suisse, la ConfĂ©dĂ©ration soutient financiĂšrement l'envoi de produits imprimĂ©s. Les magazines de nombreuses fĂ©dĂ©rations sportives bĂ©nĂ©ficient Ă©galement de cette distribution Ă  prix rĂ©duit, comme le GYMlive de la FSG et de nombreux magazines de nos associations cantonales de gymnastique (tirage supĂ©rieur Ă  1000 exemplaires). Ils font partie de la « presse associative et des fondations », dont les frais d'envoi sont actuellement soutenus par la ConfĂ©dĂ©ration Ă  hauteur de 18 centimes par exemplaire.

Le 18 juin 2021, le Conseil national et le Conseil des Etats ont dĂ©cidĂ© de soutenir les mĂ©dias par un train de mesures visant Ă  amĂ©liorer les conditions-cadres pour les mĂ©dias et Ă  promouvoir une offre diversifiĂ©e dans les rĂ©gions. Dans ce cadre, l'aide indirecte Ă  la presse doit Ă©galement ĂȘtre dĂ©veloppĂ©e : l'envoi de la Â«â€Żpresse associative et des fondations » devrait Ă  l'avenir ĂȘtre soutenu Ă  hauteur de 30 millions de francs (contre 20 millions actuellement). Un rĂ©fĂ©rendum a Ă©tĂ© lancĂ© contre ce Â«â€Żtrain de mesures en faveur des mĂ©dias », raison pour laquelle le peuple suisse sera appelĂ© Ă  se prononcer le 13 fĂ©vrier 2022. 

Le sport suisse soutient le OUI au « train de mesures en faveur des mĂ©dias » lors de la votation populaire du 13 fĂ©vrier 2022 : 

  • L'aide indirecte Ă  la presse reprĂ©sente une contribution importante aux publications des associations et des fondations et contribue ainsi Ă  la diversitĂ© des mĂ©dias, Ă  l'intĂ©gration de toutes les parties du pays et Ă  la participation de la population suisse. 
  • L’aide indirecte sous forme de rĂ©duction sur le tarif d’envoi permet d'Ă©viter les exigences de contenu (sensibles sur le plan dĂ©mocratique).
     

– PublicitĂ© –

Co-Partner

Partner

fermer