Henji Mboyo termine à un 12e rang historique au concours général

  • 22 octobre 2021

  • Vasilije Mustur

  • FIG-Photos

AprĂšs une bonne qualification, Henji Mboyo a une nouvelle fois nettement progressĂ© en finale du concours gĂ©nĂ©ral des Championnats du monde de gymnastique artistique au Japon: Le gymnaste artistique zurichois a rĂ©ussi de solides performances aux six engins et a terminĂ© le concours Ă  l’excellent 12 rang final.

– PublicitĂ© –

Savourer le concours et rester dĂ©contractĂ©: AprĂšs la qualification, le gymnaste Ă  l’artistique suisse Henji Mboyo avait pris cette rĂ©solution pour la finale du concours gĂ©nĂ©ral et il a d’entrĂ©e rĂ©ussi Ă  l’appliquer avec succĂšs. Aux anneaux Henji Mboyo a donc montrĂ© un bon exercice sans faute et a rĂ©ussi sa sortie sans difficultĂ©. Un dĂ©but sur mesure pour le gymnaste complet suisse. Les juges ont honorĂ© cette performance avec 13,400 points.

Au prochain engin, le saut, le gymnaste zurichois a continuĂ© sur ce dĂ©but plein d’élan. MalgrĂ© un pas en avant Ă  la rĂ©ception, le Suisse a obtenu une trĂšs bonne note, 14,058 points. Henji Mboyo a donc nettement amĂ©liorĂ© sa performance aux deux engins, en comparaison avec la qualification. «Au saut la rĂ©ception a Ă©tĂ© un peu problĂ©matique, mais j’ai rĂ©ussi Ă  bien terminĂ© cet engin», dĂ©clare un Mboyo comblĂ© de bonheur. 

Performances souveraines aux barres parallĂšles et Ă  la barre fixe

AprĂšs les deux premiers appareils, Henji Mboyo a Ă©galement livrĂ© une performance solide aux barres parallĂšles. Certes le spĂ©cialiste des barres parallĂšles a lĂ©gĂšrement cĂ©dĂ© lors d’un Ă©lĂ©ment et a Ă©galement dĂ» faire un pas fendu lors de la rĂ©ception. MalgrĂ© cette petite imperfection, le Suisse a tout de mĂȘme engrangĂ© 13.900 points aux barres parallĂšles. «Dommage que cette faute m’ait coutĂ© 0.5 points», estime le Zurichois aprĂšs sa performance aux barres parallĂšles.

Henji Mboyo a encore mieux rĂ©ussi sa prestation Ă  la barre fixe. L’athlĂšte multiple y a effectuĂ© un exercice solide et sans faute avec une rĂ©ception souveraine. Le rĂ©sultat: 13.933 points. GrĂące Ă  ces excellentes prestations aux quatre premiers engins Mboyo a mĂȘme briĂšvement occupĂ© le 5e rang. «J’ai passĂ© le premier Ă  la barre fixe, ce que je n’apprĂ©cie pas particuliĂšrement et j’ai quand mĂȘme fait un bon job Ă  cet appareil», dĂ©clare Mboyo. Et ce n’est pas tout: L’athlĂšte de 23 ans a continuĂ© son concours avec un bon exercice au sol. Avec des sauts puissants et des Ă©lĂ©ments impressionnants, Mboyo a complĂ©tĂ© son cinquiĂšme engin sans faiblesses et a obtenu 13.700 points.

Au cheval d’arçon Mboyo a mis la cerise sur le gñteau

Henji Mboyo a finalement couronné son concours général avec un exercice impeccable et élégant au cheval d'arçon. Cette performance a finalement rapporté 13.700 points au Suisse.

Henji Mboyo termine donc la finale du concours gĂ©nĂ©ral Ă  un excellent et historique 12e rang. Pablo BrĂ€gger est le dernier Suisse Ă  avoir rĂ©alisĂ© un tel rĂ©sultat Ă  des championnats du monde en 2017 Ă  MontrĂ©al au Canada. Henji Mboyo s’est montrĂ© subjuguĂ© par sa propre performance : «J’ai rĂ©ussi Ă  mettre en Ɠuvre mon but et Ă  progresser en finale. J’étais plus dĂ©contractĂ©, bien que j’aie Ă©tĂ© trĂšs crispĂ© avant le concours. Maintenant je suis tout simplement incroyablement fier et content de ce que j’ai accompli», continue Mboyo.

Le Zurichois a effectuĂ© son dernier concours il y a trois ans. Je n’ai donc pas espĂ©rĂ© un tel rĂ©sultat, mais maintenant Mboyo en veut plus: «C’est une Ă©norme piqĂ»re de motivation. J’y ai pris goĂ»t. Je rentre Ă  la maison et Ă  l’avenir je vais m’entraĂźner intelligemment avec mon Ă©quipe».

Coup de cƓur final pour l’or

Pendant ce temps les gymnastes japonais et chinois Daiki Hashimoto et Boheng Zhang ont livrĂ© un tĂȘte-Ă -tĂȘte pour la mĂ©daille d’or du concours gĂ©nĂ©ral. Depuis le dĂ©but ils ne se sont pas fait de cadeau et ont atteint un niveau de classe mondiale au sol. Ensuite Hashimoto et Zhang ont connu une baisse au cheval d’arçon, pour se reprendre immĂ©diatement aprĂšs avec un excellent exercice aux barres parallĂšles.

La dĂ©cision est donc tombĂ©e au dernier engin, la barre fixe. Le gymnaste chinois Zhang a connu une fin plus heureuse. DerriĂšre Zhang et Hashimoto, l’Ukrainien Illia Kovtun a Ă©tĂ© rĂ©compensĂ© par la mĂ©daille de bronze.

Co-Partner

Partner

fermer