Une 7e place synonyme de qualification olympique

  • 1 octobre 2023

  • Thomas Ditzler

  • Janis Fasser

L'équipe de gymnastique artistique masculine a réalisé un exploit « historique » aux Championnats du monde à Anvers. Avec 248,192 points lors des qualifications, Christian Baumann, Luca Giubellini, Florian Langenegger, Noe Seifert et Taha Serhani décrochent leur ticket pour les Jeux olympiques pour la troisiÚme fois consécutive. De plus, ils se qualifient pour la finale par équipe de mardi et Noe Seifert et Florian Langenegger pour la finale du concours général de jeudi.

– PublicitĂ© –

Une prestation rĂ©ussie ! Lors des Championnats du monde de gymnastique artistique 2023 Ă  Anvers (BEL), l'Ă©quipe masculine suisse a rĂ©pondu aux attentes et s'est qualifiĂ©e pour les Jeux olympiques de l'Ă©tĂ© prochain Ă  Paris (FRA). Les Suisses se sont classĂ©s 7e Ă  l'issue des qualifications avec 248,192 points. Ils ont mĂȘme devancĂ© des nations comme la Chine, l'Espagne ou la Turquie dans le classement et ont atteint avec brio le rĂ©sultat visĂ© dans le top 12. AprĂšs Rio de Janeiro (2016) et Tokyo (2021), l'Ă©quipe suisse sera donc Ă  nouveau reprĂ©sentĂ©e aux Jeux olympiques de Paris. La derniĂšre fois qu'une Ă©quipe de gymnastique artistique suisse a participĂ© Ă  trois Jeux olympiques remonte Ă  une cinquantaine d'annĂ©es.

Lors de ces CM, les Suisses ont également réussi à se qualifier pour la finale par équipe réunissant les huit meilleures nations, qui se déroulera mardi. De plus, deux Suisses, Noe Seifert (82,464) et Florian Langenegger (81,864), se sont également qualifiés pour la finale du concours général de jeudi prochain.

Pas de chutes dans le classement par Ă©quipe

L'équipe composée de Christian Baumann, Luca Giubellini, Florian Langenegger, Noe Seifert et Taha Serhani (gymnaste remplaçant Dominic Tamsel) a su faire preuve de sang-froid lors de la compétition du dimanche 1er octobre 2023 et a réalisé un parcours presque sans faute. Les deux seules chutes de la compétition au niveau suisse ont été celles de Taha Serhani au sol. Sa note n'a toutefois pas été prise en compte dans le systÚme 5-4-3, ce qui a permis aux Suisses de ne pas enregistrer de chute au classement final.

Les Suisses ont bien dĂ©butĂ© les qualifications aux barres parallĂšles. Les trois notes attribuĂ©es Ă  ce premier engin ont toutes dĂ©passĂ© la barre des 14 points. « Il Ă©tait important pour le dĂ©roulement de la compĂ©tition que nous prenions un bon dĂ©part », a dĂ©clarĂ© l'entraĂźneur national Claudio Capelli. Les Suisses ont Ă©galement livrĂ© la performance espĂ©rĂ©e aux engins suivants, Ă  savoir Ă  la barre fixe et au sol. Il n'y a qu'au cheval d'arçon qu'il a un peu tremblĂ©, car les prestations des trois premiers athlĂštes ne se sont pas tout Ă  fait dĂ©roulĂ©es comme prĂ©vu, explique Capelli : « Christian Baumann nous a toutefois sauvĂ©s avec son exercice Â». AprĂšs la compĂ©tition, le routinier de l'Ă©quipe avoue qu'il a ressenti une certaine pression avant son exercice au cheval d’arçons. « Mais j'ai essayĂ© de l'ignorer le plus possible Â», a dĂ©clarĂ© Baumann. Il y est parvenu, ce qui a permis Ă  l'Ă©quipe d'aborder les deux derniers engins avec confiance.

Des sauts parfaits

AprĂšs avoir maintenu le cap Ă  l'avant-dernier engin, les anneaux, les quatre gymnastes suisses ont brillĂ© Ă  la fin, au saut. En particulier Taha Serhani et Luca Giubellini, qui ont tous deux Ă©tĂ© rĂ©compensĂ©s par une note de 14,366.  « AprĂšs que mes coĂ©quipiers aient rĂ©ussi Ă  dĂ©passer les 14 points, je voulais absolument faire de mĂȘme », a dĂ©clarĂ© Serhani. Du cĂŽtĂ© suisse, le gymnaste de Winterthour a non seulement dĂ©butĂ© le concours comme il le souhaitait aux barres parallĂšles, mais il a Ă©galement assurĂ© une fin de concours parfaite grĂące Ă  un saut rĂ©ussi, qui a culminĂ© avec la qualification pour la finale par Ă©quipe et la concrĂ©tisation de la participation de l’équipe aux Jeux olympiques.

« C'est énorme ! »

« En plus de la qualification pour les Jeux olympiques, je suis ravi de m'ĂȘtre classĂ© 12e au concours gĂ©nĂ©ral et de m'ĂȘtre qualifiĂ© pour la finale », a dĂ©clarĂ© Noe Seifert. Le concours a Ă©tĂ© trĂšs Ă©prouvant, la joie est d’autant plus grande, ajoute Seifert. MĂȘme son de cloche du cĂŽtĂ© de Florian Langenegger, qui s'est Ă©galement qualifiĂ© pour la finale du concours gĂ©nĂ©ral de jeudi, en 20e position, aux cĂŽtĂ©s de Seifert : « J'ai pu rĂ©aliser mes exercices comme je l'avais imaginĂ©. C'est Ă©norme ! Â»

AprĂšs la compĂ©tition, le nouveau venu Luca Giubellini s'est Ă©galement rĂ©joui de sa premiĂšre participation Ă  des championnats du monde : « La tension Ă©tait Ă©norme. Je l'ai surtout ressentie au niveau du cheval d’arçons. Mais plus la compĂ©tition avançait, plus le stress diminuait. Comme il s'agit d'un championnat du monde par Ă©quipe, cela a simplifiĂ© les choses pour moi. Pendant le concours, nous Ă©tions vraiment soudĂ©s en tant qu'Ă©quipe Â».

L'entraĂźneur Capelli Ă©tait Ă©galement heureux aprĂšs la compĂ©tition : « Le billet olympique Ă©tait notre grand objectif. Il Ă©tait Ă©vident que les garçons voulaient atteindre cet objectif Â». Avec la finale par Ă©quipe, les attentes ont mĂȘme Ă©tĂ© dĂ©passĂ©es, poursuit Capelli. « En se qualifiant pour le concours gĂ©nĂ©ral, Noe et Florian ont en outre montrĂ© qu'ils Ă©taient d'excellents compĂ©titeurs en concours gĂ©nĂ©ral ». En fin de compte, chaque membre de l'Ă©quipe a contribuĂ© Ă  ce que la Suisse se classe aussi haut et que le rĂȘve olympique se transforme en rĂ©alitĂ© - et ce pour la troisiĂšme fois consĂ©cutive.

La joie est grande pour l'équipe suisse aprÚs la compétition.

Partenaire platine

Partenaire or

Partenaire argent

Partenaire bronze

fermer