Le moment est-il venu de réviser vos statuts ?

  • 24 novembre 2022

  • Manuela Geiser / Trad.: Valérie Gianadda

46 ans se sont écoulés depuis la dernière refonte des statuts de la SVKT Root et 18 ans depuis leur dernière révision. Et cette société ne fait pas exception ; en effet, les sociétés de gymnastique sont passées maîtres dans l’art de conserver des anciens statuts. Il est donc d'autant plus opportun d'adapter les statuts de votre société et d'y intégrer les nouveaux statuts en matière d’éthique. La Fédération suisse de gymnastique aide ses sociétés à le faire.

– Publicité –

La fusion de la SVKT Root avec la section dames de la STV Root a servi de déclencheur pour la rédaction de nouveaux statuts.
La SVKT, et en particulier l'actuaire, se sont appuyées sur les statuts d'autres sociétés de gymnastique pour se faire une idée et formuler les nouveaux statuts. Le comité a discuté des différents articles et a modifié, complété ou raccourci certains contenus. 

Voici ce que le management de société de la FSG vous recommande de faire : mettre sur pied un groupe de projet chargé de modifier/réviser les statuts sur mandat du comité directeur. Il n’est pas forcément nécessaire que ce soit le comité directeur qui s’en charge.  

Avant son assemblée générale, l'association sportive féminine de Root a transmis ses nouveaux statuts à l'association de gymnastique LU/OW/NW pour examen préalable. Une étape importante, car celle-ci a complété les nouveaux Statuts en matière d’éthique de l'association sportive féminine de Root et a mis au goût du jour le contenu et la formulation des statuts. 

L'évolution sociétale se reflète également dans les nouveaux statuts de la société de Root. Ainsi, on ne parle désormais plus seulement de femmes et de filles, mais on utilise un langage neutre en termes de genre. Désormais, tous les sexes sont donc les bienvenus au sein de la section dames de Root. Afin de pouvoir réagir de manière flexible aux évolutions futures, la société de Root a décidé de doter le comité directeur d'un.e président.e et de deux autres membres, sans en définir le rôle.

Voici ce que le management de société de la FSG vous recommande de faire : Comme les postes du comité directeur ne sont pas définis dans les statuts, la société n'est pas obligée de pourvoir exactement ces postes, mais elle peut réagir à l'avenir en fonction du nombre de membres du comité directeur et de leurs tâches.

Ce processus est jalonné de pierres d'achoppement, et c'est ce que vit la société de Root. Lors de son assemblée générale, une discussion a été lancée sur les cotisations à la société. Le projet prévoyait qu'un membre devait payer le montant de chaque groupe de gymnastique. Après discussion, les membres ont pu se mettre d'accord sur une nouvelle procédure et l'intégrer immédiatement dans les statuts. Les discussions peuvent faire avancer la société et sont donc importantes. La société de Root recommande aux autres sociétés de bien étudier les articles afin d’être prête à répondre aux questions et à argumenter.

 Voici ce que le management de société de la FSG vous recommande de faire : Pour les sujets sensibles, il est recommandé d'aborder les questions avant l'assemblée générale, lors d'une soirée d'information. Les membres peuvent faire part de leurs préoccupations et le comité directeur obtient un premier retour et des idées pour adapter encore mieux les statuts aux besoins des membres. Les membres critiques de la société.

Intégration du thème de l’éthique

La révision des statuts a également été l'occasion d'informer les membres présents de la société et de  l'association sur les derniers développements dans le domaine de l'éthique et de la prévention. Le nouvel article sur l'éthique et son importance dans les entraînements quotidiens ont été présentés en détail. Le thème a été traité à l'aide du schéma d'intervention et d’un exemple de cas.

Par ailleurs, les participants ont échangé leurs expériences en matière de signalements et de procédures d'enquête auprès de Swiss Sport Integrity. L'accent a été mis sur la communication. Les processus de communication possibles pour les sociétés et les associations concernés ont été abordés. Un aide-mémoire « Communication intervention » a été rédigé entre-temps pour faciliter la communication.

Surtout, l’accent a été mis sur la prévention et sur les projets y relatifs en vigueur : 

  • construction d’un réseau éthique avec mise en place de responsables de la prévention au sein des sociétés/associations ;  

  • élaboration de directives pour les camps d’entraînement/compétitions ;  

  • conditions d’accréditation pour les représentants média. 

Pour une description plus détaillée des projets, nous vous renvoyons au bulletin d'éthique et de droit sous « Rétrospective et perspectives â€“ travail de prévention, présentation des projets ».

Co-Partner

Partner

fermer