[Translate to Französisch:]

Des Jeux olympiques historiques pour la gymnastique artistique suisse

  • 03 ao√Ľt 2021

  • Thomas Greutmann/Trad.: Emilie Lambiel

  • stock.adobe.com Bruno Coelho / Thomas Schreyer

Une sixième place historique par équipe et trois belles performances en finale du concours général, tel est le bilan sportif de l'équipe suisse de gymnastique artistique à Tokyo. Giulia Steingruber et l'équipe masculine suisse composée de Christian Baumann, Pablo Brägger, Benjamin Gischard et Eddy Yusof peuvent être très fiers des performances réalisées à Tokyo.

Les compétitions olympiques de gymnastique artistique se sont terminées ce matin avec les finales par engins à la poutre, aux barres parallèles et à la barre fixe. C'est l'occasion de tirer un premier bilan olympique pour la Suisse. Et celui-ci est très positif.

Une fois encore au niveau des meilleurs

L'√©quipe masculine suisse a prouv√© une fois de plus √† Tokyo qu'elle fait partie des meilleurs au monde en gymnastique artistique. Quatre fois de suite, les gymnastes √† l‚Äôartistique suisses se sont qualifi√©s pour la finale des huit meilleures √©quipes aux Championnats du monde. Aujourd'hui, ils ont r√©alis√© le m√™me exploit sur la sc√®ne olympique. Il y a tout juste cinq ans, Christian Baumann, Pablo Br√§gger, Benjamin Gischard, Oliver Hegi et Eddy Yusof avaient manqu√© d'une place la finale olympique de Rio de Janeiro 2016, en terminant neuvi√®me des qualifications. Avec presque la m√™me composition, mais cette fois sans Hegi, qui a pris sa retraite, l'√©quipe suisse a r√©ussi √† prendre sa revanche et ce, de mani√®re impressionnante. L'entra√ģneur en chef Laurent Guelzec avait tr√®s bien pr√©par√© l'√©quipe pour la finale. Comme tous les r√©sultats sont pris en compte dans la finale par √©quipe, les exercices ont √©t√© l√©g√®rement simplifi√©s pour des raisons tactiques et les quatre gymnastes suisses ont r√©alis√© une performance d'√©quipe presque parfaite. Bilan : une sixi√®me place et par l√† m√™me le deuxi√®me meilleur r√©sultat de l'√©quipe suisse depuis les Jeux Olympiques d'Helsinki en 1952. Eddy Yusof et Benjamin Gischard ont √©galement donn√© le meilleur d'eux-m√™mes lors de la finale du concours g√©n√©ral. Eddy Yusof a d√©croch√© une excellente 16e place. Et le capitaine de l'√©quipe, Benjamin Gischard, qui s'est montr√© impressionnant de confiance √† Tokyo et a pr√©sent√© un total de trois comp√©titions sans chute, a m√™me obtenu la 13e place. 

L'équipe masculine aux JO

Une belle réussite, même sans finale du saut

Giulia Steingruber a √©galement r√©alis√© une tr√®s bonne performance √† Tokyo. Pour la gymnaste suisse, les Jeux de Tokyo √©taient d√©j√† ses troisi√®mes Jeux olympiques apr√®s Londres 2012 et Rio 2016. La Saint-Galloise a r√©alis√© une tr√®s bonne performance tant lors de la qualification que lors de la finale du concours g√©n√©ral, en d√©crochant une 15e place, sans aucune erreur majeure sur les quatre engins. Malheureusement, Giulia Steingruber n'a pas b√©n√©fici√© du brin de chance et du bon vouloir des juges pour son grand objectif, une finale par engins √† Tokyo. Neuvi√®me des qualifications, elle a d√Ľ assister √† la finale du saut depuis les tribunes en tant que premi√®re gymnaste rempla√ßante, comme elle l'avait fait √† Londres huit ans auparavant. M√™me sans la finale du saut, la gymnaste saint-galloise peut √™tre plus que fi√®re de sa performance au Japon. Si l'on consid√®re qu‚Äôelle n'a pu s'entra√ģner que de mani√®re tr√®s limit√©e pendant plusieurs mois en raison de ses probl√®mes musculaires √† la cuisse et qu'elle n'a pratiquement pas pu pratiquer certains √©l√©ments avant Tokyo, sa performance √† Tokyo ne peut qu'√™tre salu√©e.

Giulia Steingruber aux JO

Co-Partner

Partner

fermer