Cinquième place historique pour la Suisse

  • 3 octobre 2023

  • Thomas Ditzler

  • Janis Fasser

Les gymnastes à l'artistique suisses ont réalisé une excellente performance lors de la finale par équipe des Championnats du monde à Anvers. Avec un total de 244,426 points, les Suisses se sont classés à une historique cinquième place finale. Le Japon est sacré champion du monde devant la Chine et les Etats-Unis.

‚Äď Publicit√© ‚Äď

L'équipe suisse de gymnastique artistique, composée de Christian Baumann, Luca Giubellini, Florian Langenegger, Noe Seifert et Taha Serhani, a de nouveau livré une superbe performance lors de la finale par équipe des Championnats du monde du mardi 3 octobre 2023. Bien qu'ils aient chuté à deux reprises pendant le concours, les Suisses ont finalement laissé l'Allemagne, le Canada et l'Italie derrière eux et ont obtenu une cinquième place historique avec 244,426 points. La dernière fois que la Suisse a fait mieux, c'était lors d'une finale par équipe aux Championnats du monde en 1954 (3e place). Par rapport aux qualifications de dimanche, les Suisses ont progressé de deux rangs dans le classement.

¬ę Je suis tout simplement fier de l'√©quipe et de la gymnastique en Suisse ¬Ľ, a d√©clar√© l'entra√ģneur national Claudio Capelli, visiblement soulag√©, apr√®s la comp√©tition. ¬ę Nous attendions des athl√®tes qu'ils puissent reproduire en comp√©tition les performances qu'ils avaient r√©alis√©es √† l'entra√ģnement ¬Ľ, a ajout√© l'entra√ģneur. Les deux chutes de Taha Serhani aux barres parall√®les et de Luca Giubellini au sol sont certes dommageables, mais elles ne doivent pas √™tre consid√©r√©es comme un √©chec. ¬ę Nous devons √™tre r√©alistes. Nous n'aurions pas pu aller plus loin dans cette finale. Nous sommes pratiquement les meilleurs de la deuxi√®me moiti√© ¬Ľ, a d√©clar√© Capelli en riant.

Trois nations au-dessus de 250 points

Les deux chutes survenues lors des exercices de la Suisse doivent donc √™tre relativis√©es, car pratiquement aucune nation n'a pass√© la finale par √©quipes des Championnats du monde √† Anvers sans chute. D'autant plus que le mode 5-3-3, dans lequel chaque note obtenue est prise en compte dans le classement, n'autorisait aucune erreur. Les Japonais (255,594), nouveaux champions du monde, ainsi que les Chinois (253,794) et les √Čtats-Unis (252,428), qui occupent le haut du classement, ont tous obtenu plus de 250 points. Les Britanniques, quatri√®mes, ont manqu√© de peu cette marque avec une note de 249,461.

Les gymnastes √† l‚Äôartistique suisses ont entam√© leur finale au saut, aux barres parall√®les et √† la barre fixe, des engins o√Ļ l'exp√©rience montre que les notes sont plut√īt √©lev√©es. Ainsi, Florian Langenegger et Luca Giubellini ont tout de suite fait la diff√©rence au premier engin, le saut, avec deux notes sup√©rieures √† 14 points. Taha Serhani, le troisi√®me Suisse en lice, a eu un peu plus de mal √† se r√©ceptionner que ses deux co√©quipiers. Aux barres parall√®les, apr√®s un excellent exercice, le timing de sa sortie n‚Äôa malheureusement pas √©t√© bon, ce qui a entra√ģn√© une chute √† la fin de l'exercice. En revanche, Christian Baumann et Noe Seifert, les autres gymnastes aux barres parall√®les, ont obtenu deux autres notes de 14 pour le classement.

Les Suisses brillent à la barre fixe

Alors que la performance de l'√©quipe aux barres parall√®les a √©t√© moins bien not√©e que lors des qualifications, les Suisses se sont rattrap√©s √† la barre fixe √† mi-parcours et ont obtenu une note globale plus √©lev√©e que lors des qualifications. Christian Baumann, Taha Serhani et Noe Seifert ont tous trois fr√īl√© la barre des 14 points (13,866, 13,766 et 13,800). En raison de l'ordre de passage aux engins, les Suisses se sont m√™me retrouv√©s √† la troisi√®me place interm√©diaire √† mi-parcours de la comp√©tition.

Les Suisses ont presque r√©ussi √† entamer la deuxi√®me partie de la finale comme ils avaient termin√© la premi√®re. N'e√Ľt √©t√© la r√©ception de Luca Giubellini lors de son exercice au sol, qui l'a malheureusement fait chuter. L√† aussi, les autres Suisses ont r√©alis√© une performance similaire √† celle des trois Suisses √† la barre fixe, avec 13,766 (Langenegger) et 13,600 (Seifert). L'√©quipe suisse a ressenti un grand soulagement lorsque les trois gymnastes ont pr√©sent√© un exercice sans chute √† l'avant-dernier engin, le cheval d'ar√ßons. Tant Langenegger que Giubellini et Seifert ont franchi cette √©tape de mani√®re tr√®s solide et propre.

Heureux et épuisé

Aux anneaux, qui ne font pas partie des points forts de la Suisse, Florian Langenegger, Noe Seifert et, tout √† la fin, le v√©t√©ran Christian Baumann n'ont rien laiss√© passer. ¬ę Nous avons fait un super concours en √©quipe ¬Ľ, s'est r√©joui Noe Seifert, √† la fois fatigu√© mais pr√™t √† relever le d√©fi de la finale du concours g√©n√©ral de jeudi : ¬ę Maintenant, j'ai juste besoin de me reposer ¬Ľ. Juste apr√®s la comp√©tition, Seifert n'avait d'ailleurs pas encore r√©alis√© ce que lui et ses co√©quipiers avaient accompli pour la Suisse avec cette cinqui√®me place dans une finale de championnat du monde par √©quipes.

¬ę Je suis compl√®tement d√©pass√©. Aucun d'entre nous ne s'attendait √† un tel classement ¬Ľ, a ajout√© Florian Langenegger, qui √©tait plus que satisfait de ses quatre prestations dans la finale par √©quipe : ¬ę J'esp√®re que mes performances ont donn√© de l'assurance √† l'√©quipe ¬Ľ. Pour le gymnaste de la FSG Schlossrued, l'une des cl√©s du succ√®s r√©side dans le fait que la pression consid√©rable li√©e √† la qualification pour les Jeux olympiques a √©t√© lev√©e d√®s les qualifications de dimanche. ¬ę Nous avions ainsi d√©j√† atteint notre objectif principal lors de ces Championnats du monde et nous avons pu nous pr√©senter aux engins sans pression lors de la finale par √©quipe. Cela ne pouvait que s'am√©liorer ¬Ľ. Ou, comme l'entra√ģneur Capelli l'a bien r√©sum√© : ¬ę Nous avons donn√© le meilleur de nous-m√™mes. Si nous continuons √† croire en nous, nous pourrons reproduire cette performance dans un an aux Jeux olympiques ¬Ľ.

Le dernier podium d'une √©quipe suisse de gymnastique artistique aux Jeux olympiques remonte √† 1952, tout comme la meilleure finale par √©quipe aux Championnats du monde (1954). Il est donc permis de r√™ver et si l'√©quipe de gymnastique artistique √† Anvers a prouv√© une chose ces jours-ci, c'est que des r√©sultats ¬ę historiques ¬Ľ sont toujours possibles.

Partenaire platine

Partenaire or

Partenaire argent

Partenaire bronze

fermer