7 titres sur 13 vont en Suisse romande

  • 27 septembre 2021

  • Alexandra Herzog

  • Luca Nastasi

À chaque fois les huit meilleurs gymnastes fĂ©minines et gymnastes masculins des qualifications ont participĂ© aux championnats suisses de cette annĂ©e Ă  Bad Ragaz, le samedi 25 septembre 2021. Un titre a pu ĂȘtre dĂ©cernĂ© dans 13 des 18 catĂ©gories : Sept sont allĂ©s en Suisse romande, trois au Tessin et trois en Suisse alĂ©manique. Pamela Rausis et Sandra LuginbĂŒhl ont rĂ©ussi Ă  dĂ©fendre leur titre de l’annĂ©e 2019.

– PublicitĂ© –

SĂ©rieux, amusant, confus, surpris, Ă©tonnĂ© – pour ne citer que quelques mimiques exprimĂ©es par les gymnastes lors de leurs prestations. 50 prĂ©sentations individuelles, 40 par paire et 20 par Ă©quipe ont pu ĂȘtre admirĂ©es le 25 septembre 2021 Ă  Bad Ragaz.

Dans la catĂ©gorie reine, la gymnastique individuelle en deux parties, la Tessinoise Estelle Ranzoni (SFG Losone) a su convaincre. Avec des notes de 9,71 et 9,79, elle s’est imposĂ©e de justesse devant la tenante du titre CĂ©line-Ann-Catherine ThĂŒr (TV Liestal). « Je n’aurais jamais pensĂ© pouvoir gagner aujourd’hui et je suis trĂšs contente d’y ĂȘtre arrivĂ©e », a dĂ©clarĂ© l’athlĂšte de 19 ans. Elle s’est pour la premiĂšre fois cette annĂ©e qualifiĂ©e pour la finale en gymnastique individuelle chez les actives.

Dans le concours en deux parties par paire, les cousines Loanne et ElĂ©a Roch dont devancĂ© la concurrence cette annĂ©e. « C’est incroyable ! », se sont rĂ©jouies les deux gymnastes. À l’avant-derniĂšre Ă©dition en 2018 les Valaisannes (FSG VĂ©troz Amis Gymnastes) avaient encore dĂ» se contenter de l’argent.

Grùce au nouveau mode de compétition avec qualification dans les régions et à la finale, les spectateurs ont pu savourer de la gymnastique de trÚs haut niveau.
Christian Heiss chef du concours

Titre défendu dans les catégories individuelles

Pamela Rausis a été la seule gymnaste à concourir avec des engins non conventionnels. Son exercice créatif et de haut niveau avec valise et linge géant a valu à la Valaisanne la meilleure note du jour de 9,98. Rausis a ainsi conservé son titre dans la catégorie gymnastique active individuelle en une partie avec engin à main.

La gymnastique individuelle sans engin Ă  main des actives a sacrĂ© deux vainqueurs : Sandra LuginbĂŒhl (STV Wetzikon, dĂ©tentrice du titre) et Ana Judith BrĂ€ndli (Gymnastikgruppe Kreuzlingen) ont toutes deux obtenu la note 9,87 points et se sont partagĂ© le titre de championne suisse.

Catégorie-Team bien accueillie

La catĂ©gorie « Team » Ă©tait nouvelle dans le programme de compĂ©tition des CS de gymnastique. 20 groupes de trois Ă  cinq gymnastes ont profitĂ© de cette occasion. Chez les actives avec engin Ă  main, le quatuor de la FSG Veyrier composĂ© de Marie Bellier, ChloĂ© Deforel, Julia Riesen et Melissa Russo a dĂ©crochĂ© la mĂ©daille d’or. Comme dans les catĂ©gories des actives Ă  chaque fois moins de cinq Ă©quipes Ă©taient en lice, les titres n’ont Ă©tĂ© dĂ©cernĂ©s qu’aux Ă©quipes Jeunesse. Ces titres ont Ă©tĂ© remportĂ©s par Amy Longoni, Elisa Ostinelli, Alice Palermo, Giulia Todesco et Anastasia Weber (SFG Mendrisio) avec engin Ă  main et par Maily Dubuis, Meg Forny, Melie Fournier et Diena Jashari (FSG Sion-FĂ©mina) sans engin Ă  main.

Le mĂ©lange du nombre de gymnastes ainsi que la possibilitĂ© de s’exprimer avec ou sans engin Ă  main, offre une belle diversion intĂ©ressante
Mirjam Lehner Team Diepoldsau-Schmitter RG/GYM aktives

« Je trouve que la catĂ©gorie Team complĂšte idĂ©alement la gymnastique individuelle et par paire. Surtout pour les gymnastes plus nerveuses, c’est gĂ©nial, car l’attention n’est pas uniquement fixĂ©e sur elles. De plus je pense que c’est attractif pour le public et les gymnastes. Le mĂ©lange du nombre de gymnastes ainsi que la possibilitĂ© de s’exprimer avec ou sans engin Ă  main, offre une belle diversion intĂ©ressante », dĂ©clare Mirjam Lehner (Team Diepoldsau-Schmitter RG/GYM aktives).

Dans l'ensemble, elle pense que ce nouveau type de compĂ©tition est une excellente chose et que davantage d'Ă©quipes s'inscriront si elle est Ă  nouveau organisĂ©e. « Comme nous les actives nous n’avons pas eu les mĂȘmes possibilitĂ©s de s’entraĂźner ces derniers mois, la faible participation ne m’étonne pas », estime Lehner.

Bilan du chef du concours Christian Heiss

« AprĂšs plus d’une annĂ©e sans championnats suisses de gymnastique, ce fut merveilleux de revoir des gymnastes fĂ©minines et masculins heureux. GrĂące au nouveau mode de compĂ©tition avec qualification dans les rĂ©gions et Ă  la finale, les spectateurs ont pu savourer de la gymnastique de trĂšs haut niveau. L’introduction de la catĂ©gorie Team enrichit le concours et offre de nouvelles possibilitĂ©s aux sociĂ©tĂ©s. Le nouveau systĂšme d’évaluation a Ă©galement fait ses preuves. Les juges ne manquent plus qu’un peu de routine avec le nouveau type d’évaluation, ce qui est tout Ă  fait comprĂ©hensible en raison de la pandĂ©mie et du manque de pratique. Les juges ainsi que les fonctionnaires ont fait du trĂšs bon travail. Le comitĂ© d’organisation et les aides de la Gymnastik Vilters ont Ă©galement tout mis en Ɠuvre pour que l’évĂ©nement soit mis en scĂšne dignement et avec de succĂšs. Pour la gymnastique ce fut un vĂ©ritable jour de fĂȘte Ă  Bad Ragaz. Nous sommes heureux que les gymnastes puissent Ă  nouveau s'adonner Ă  leur passion, la gymnastique. »

Co-Partner

Partner

fermer