Un duo romand représente la Suisse aux Championnats du monde de trampoline

  • 6 novembre 2023

  • Emilie Lambiel

  • Claude Meylan

  • Publier dans le GYMlive 4/2023

Simon Progin et Gonçalo Morais Sousa Alves reprĂ©senteront la Suisse lors des Championnats du monde de trampoline qui se dĂ©rouleront Ă  la mi-novembre 2023 Ă  Birmingham en Angleterre. Rencontre avec ces deux athlĂštes romands qui s’entraĂźnent ensemble au centre rĂ©gional de performance (CRP) de trampoline Ă  Aigle.

– PublicitĂ© –

Horaire des Championnats du monde de trampoline (heure suisse)

Jeudi 9 novembre 2023

11h00 – 21h30 :
Qualification individuelle Q1 Hommes

12h00 :
Groupe 2 avec Simon Progin

15h00 :
Groupe 4 avec Gonçalo Alves

Vendredi 10 novembre 2023

11h00 – 15h00 :
Qualification synchrone Q1 Hommes

13h00 :
Groupe 3 avec Simon Progin/Gonçalo Alves

19h45 – 20h55 :
Qualification synchrone Q2 Hommes

Samedi 11 novembre 2023

13h00 – 14h00 :
Qualification individuelle Q2 Hommes

Dimanche 12 novembre 2023

13h33 – 14h03 :
Finale synchrone Hommes

14h43 – 15h13 :
Finale individuelle Hommes

Il est midi lorsque j’arrive dans la salle d’entraĂźnement du CRP d’Aigle. Quelques jeunes gymnastes s’entraĂźnent sur les diffĂ©rents engins de gymnastique artistique. Au milieu de la salle, Gonçalo et Simon s’exercent sur les trampolines. Tous deux s’entraĂźnent en vue des Championnats du monde qui auront lieu Ă  Birmingham au mois de novembre prochain. Les figures qu’ils rĂ©alisent sont plutĂŽt impressionnantes, tout comme la hauteur Ă  laquelle ils s’élĂšvent. « A 8 mĂštres de hauteur, les sensations sont diffĂ©rentes Â», explique Gonçalo. Actuellement, les deux romands passent plusieurs dizaines d’heures par semaine dans la salle, Ă  Aigle, avec leur entraĂźneur. « La salle d’Aigle, c’est comme ma deuxiĂšme maison Â», poursuit le trampoliniste.

J’ai peur de sauter d’un plongeoir de 10 mĂštres, mais je n’ai aucune apprĂ©hension lorsque je fais des acrobaties Ă  8 mĂštres du sol.
Gonçalo Alves

Du Portugal Ă  la Suisse

Avant d’ĂȘtre sĂ©lectionnĂ©s pour les Championnats du monde, Simon et Gonçalo ont eu des parcours trĂšs diffĂ©rents. A 19 ans, Gonçalo en est encore au tout dĂ©but de sa carriĂšre. C’est au Portugal qu’il dĂ©couvre le trampoline, Ă  l’ñge de 10 ans. Ou plutĂŽt, qu’il est dĂ©couvert : « je m’entraĂźnais sur un mini trampoline durant un cours de gymnastique et un entraĂźneur m’a repĂ©rĂ© Â», sourit Gonçalo. « Il m’a fait passer des essais et c’est comme ça que j’ai dĂ©couvert le trampoline Â». Depuis ce moment-lĂ , cette discipline a pris une place importante dans sa vie. Il arrĂȘte la natation et la danse classique qu’il pratiquait en parallĂšle de la gymnastique et intĂšgre un nouveau club, le « Sporting Â» Ă  Lisbonne, sa ville d’origine, Ă  cĂŽtĂ© de ses Ă©tudes. Puis, Ă  12 ans, tout bascule. Il quitte son pays avec ses parents et s’installe en Suisse, dans le canton de Fribourg. « Lorsque je suis arrivĂ© ici, j’ai hĂ©sitĂ© Ă  reprendre ce sport. Le fait de devoir recommencer une nouvelle vie, m’adapter Ă  mon nouveau pays, apprendre une nouvelle langue me paraissaient dĂ©jĂ  suffisant Â», explique le gymnaste de 19 ans. « A mon arrivĂ©e, j’ai Ă©tĂ© en contact avec Sergio Lucas* et c’est lui qui m’a motivĂ© Ă  reprendre le trampoline. Â» Un choix qu’il ne regrette absolument pas aujourd’hui, au vu des rĂ©sultats obtenus.

*( ndlr : ancien entraĂźneur en chef et chef de la relĂšve en trampoline Ă  la FSG )

Der gebĂŒrtige Portugiese Gonçalo Alves darf jetzt international fĂŒr die Schweiz starten.

Un début de carriÚre au cirque

De son cĂŽtĂ©, Simon n’a pas un parcours commun dans le trampoline. C’est en effet au cirque qu’il dĂ©bute sa carriĂšre d’acrobate. A 16 ans, aprĂšs un stage de deux semaines dans une Ă©cole de cirque Ă  Sion, il en est sĂ»r, il veut se consacrer Ă  cet art. « J’ai eu le dĂ©clic dĂšs que je suis entrĂ© dans la salle d’entraĂźnement Â», explique Simon, « aprĂšs le stage, j’ai commencĂ© la formation de 3 ans que proposait cette Ă©cole de cirque Â». C’est durant ces annĂ©es de formation dans les arts du cirque qu’il dĂ©couvre le trampoline. En voyant son potentiel Ă  cet engin, son entraĂźneur le pousse Ă  se lancer dans la discipline et Ă  faire des essais au CRP. Ceux-ci Ă©tant concluants, il commence Ă  s’entraĂźner Ă  Aigle avec les autres trampolinistes. « Au dĂ©but, je venais une fois par semaine, puis, au fil des mois, de plus en plus souvent, jusqu’à pratiquer presque tous les jours de la semaine. Je m’entraĂźnais le matin au cirque Ă  Sion, l’aprĂšs-midi au trampoline Ă  Aigle et le soir Ă  nouveau au cirque. Finalement, bien que j’aie commencĂ© le trampoline sur le tard, j’ai rattrapĂ© le niveau de mes coĂ©quipiers et j’ai pu entrer dans le cadre national Ă  21 ans », explique Simon. Pour lui, le trampoline est une autre forme d’acrobatie et ses rĂ©sultats montrent qu’il ne s’est pas trompĂ© de voie. Il dĂ©croche notamment une mĂ©daille de bronze aux Championnats d’Europe Ă  GuimarĂŁes (Portugal) en 2014 dans la catĂ©gorie synchrone.

Simon Progin kam durch den Zirkus zum Trampolinturnen.

L’impression de voler

Finalement, malgrĂ© des parcours diffĂ©rents, ce qui plait le plus Ă  nos deux athlĂštes romands dans le trampoline, c’est son cĂŽtĂ© aĂ©rien. « Les figures en l’air, c’est quelque-chose d’hallucinant. De mon cĂŽtĂ©, j’ai peur de sauter d’un plongeoir de 10 mĂštres, mais je n’ai aucune apprĂ©hension lorsque je fais des acrobaties Ă  8 mĂštres du sol Â», explique Gonçalo en riant. « Lorsqu’on est en l’air, on a l’impression de voler, on a une sensation de libertĂ©. Le trampoline est un sport aĂ©rien magnifique et trĂšs beau Ă  voir. J’aime beaucoup pouvoir m’exprimer en l’air et laisser libre court Ă  ma crĂ©ativitĂ©, tout en respectant les rĂšgles strictes de cette discipline Â», ajoute Simon.

J’aime beaucoup pouvoir m’exprimer en l’air et laisser libre court Ă  ma crĂ©ativitĂ©.
Simon Progin

Représenter la Suisse pour la premiÚre fois

Lors de ce rendez-vous mondial, Gonçalo reprĂ©sentera pour la premiĂšre fois la Suisse dans le cadre d’une compĂ©tition internationale. Le jeune athlĂšte vient en effet de recevoir la nationalitĂ© suisse. « Avant cela, je devais me rendre dans mon pays d’origine pour participer Ă  des concours de qualification et je reprĂ©sentais ensuite le Portugal lors des compĂ©titions Â», explique-il. A prĂ©sent, officiellement Suisse, il pourra porter les couleurs de notre pays lors de rendez-vous internationaux. « C’est un Ă©norme plaisir de reprĂ©senter la Suisse. C’est Ă©galement un moyen pour moi de pouvoir montrer ce que je vaux et de rendre Ă  ce pays tout ce qu’il m’a offert jusqu’à prĂ©sent Â», se rĂ©jouit Gonçalo qui poursuit : « le trampoline m’a beaucoup apportĂ© au fil des annĂ©es. C’est grĂące Ă  ce sport que j’ai appris le français et que je me suis intĂ©grĂ© dans mon nouveau pays ». Un sport qui lui amĂšne un certain Ă©quilibre dans sa vie quotidienne et lui permet de se dĂ©passer. « Mon objectif ultime serait de reprĂ©senter un jour la Suisse aux Jeux olympiques Â», explique le Fribourgeois.

Du trampoline Ă  la course Ă  pied

A 33 ans, Simon a une carriĂšre, certes ponctuĂ©e de hauts et de bas, mais dĂ©jĂ  bien remplie Ă  son actif. En 2022 notamment, il traverse une pĂ©riode compliquĂ©e et n’atteint pas ses objectifs aux grands rendez-vous de l’annĂ©e. « C’était mentalement trĂšs difficile Â», confie-il. Il dĂ©cide donc de mettre un terme Ă  sa carriĂšre. C’est Diogo Ganchinho, son entraĂźneur actuel, qui lui propose de revenir lorsqu’il entre en fonction au CRP Ă  Aigle. « Il m’a convaincu de ne pas arrĂȘter sur une dĂ©faite. Â» Un conseil avisĂ©, puisqu’en 2023, Simon fait de bons rĂ©sultats aux Championnats suisses et est sĂ©lectionnĂ© pour les Championnats du monde. Il a Ă©galement pour objectif de participer aux Championnats d’Europe 2024 avec son coĂ©quipier Gonçalo.
« A ce moment-lĂ , j’aurai bouclĂ© la boucle, comme on dit. J’ai fait un gros rĂ©sultat aux Championnats d’Europe de 2014 et j’aimerais dĂ©crocher une mĂ©daille avec Gonçalo Ă  ceux de 2024. Â»

AprĂšs ces compĂ©titions, il envisage sa retraite du trampoline. Mais pas du sport. En effet, le Vaudois pratique Ă©normĂ©ment de course Ă  pied et est en train de prĂ©parer un documentaire de 45 minutes intitulĂ© « Boundless Â» sur un ultra-marathon. A cĂŽtĂ© de ses entraĂźnements, il s’est Ă©galement lancĂ© dans le coaching : Â« je coache principalement des skieurs et depuis peu des athlĂštes de freeride Ă©galement », explique le trentenaire. Un monde qu’il a dĂ©couvert grĂące Ă  son ami Pat Burgener, snowboarder professionnel. Mais pour le moment, son attention est plutĂŽt focalisĂ©e sur le prochain grand rendez-vous de l’annĂ©e, les Championnats du monde qui se dĂ©rouleront au mois de novembre. « Je ne me suis jamais senti aussi Ă©panoui dans ma carriĂšre que maintenant Â», sourit Simon.

Simon Progin

Date de naissance : 08.09.1990

État civil : cĂ©libataire

Domicile : Aigle (Vaud)

Société : FSG Aigle-Alliance (CRP Aigle)

Profession : coach sportif

Loisirs : course Ă  pied

Gonçalo Alves

Date de naissance : 12.02.2004

État civil : cĂ©libataire

Domicile : Courtepin (Fribourg)

Société : FSG Aigle-Alliance (CRP Aigle)

Etudes : gymnase en filiÚre santé

Loisirs : sorties en nature (randonnée, via ferrata, grimpe), musique, lecture, sorties avec les amis

Rendez-vous Ă  Birmingham

« Ces Championnats seront l’occasion pour moi de progresser dans ma carriĂšre de trampoliniste et d’acquĂ©rir de l’expĂ©rience au niveau international. J’adore ces compĂ©titions. Elles permettent de grandir en tant qu’athlĂšte mais aussi en tant qu’individu Â», se rĂ©jouit Gonçalo. MĂȘme son de cloche du cĂŽtĂ© de Simon qui aborde ce rendez-vous dans un bon Ă©tat d’esprit : « je me rĂ©jouis de dĂ©couvrir la salle et de revoir mes amis trampolinistes. Au fil des annĂ©es, nous sommes tous devenus proches et c’est toujours un plaisir de se croiser sur les compĂ©titions Â». Quant aux objectifs, tous deux s’accordent Ă  dire que le principal sera de se faire plaisir, de prĂ©senter les meilleures routines possibles et d’avoir les mĂȘmes sensations que lors des entraĂźnements. « On essaie de ne pas se mettre la pression, ce sera une belle expĂ©rience Â», conclut Gonçalo.

Partenaire platine

Partenaire or

Partenaire argent

Partenaire bronze

fermer