La fusion, une opportunité

  • 15 mars 2022

  • Trad. Emilie Lambiel

  • Janine Manns

Souvent, il y a plusieurs sociĂ©tĂ©s de gymnastique dans un mĂȘme village. Nombre d'entre elles peinent Ă  pourvoir leurs postes. Les fusions sont-elles une solution ? Les sociĂ©tĂ©s de Roggwil, dans le canton de Berne, ont osĂ© franchir le pas.

– PublicitĂ© –

Les raisons pour lesquelles les sociĂ©tĂ©s cherchent Ă  fusionner peuvent ĂȘtre diverses. Il est important de se donner suffisamment de temps pour lancer correctement le projet et de bien peser les avantages et les inconvĂ©nients Ă©ventuels.

Le projet de fusion de la TV Roggwil a Ă©tĂ© initiĂ© en 2018. La marque « TV Roggwil Â» existait dĂ©jĂ  Ă  l'Ă©poque. « Lorsque j'ai rejoint la sociĂ©tĂ© de gymnastique fĂ©minine il y a plus de 20 ans, les diffĂ©rentes sociĂ©tĂ©s de gymnastique participaient dĂ©jĂ  Ă  des compĂ©titions ou organisaient ensemble des manifestations. De l'extĂ©rieur, nous Ă©tions donc dĂ©jĂ  perçues comme une seule et mĂȘme sociĂ©tĂ© Â», explique la prĂ©sidente Sabrina Federer.

Le principal credo Ă©tait et reste que les membres ne subissent aucun changement dans leurs entraĂźnements suite Ă  la fusion.
Sabrina Federer Présidente TV Roggwil

Garder ses habitudes

Une fois la premiĂšre pierre posĂ©e avec l'accord de la DTV, de la FTV, de la section masculine et de la STV Roggwil, un groupe de travail a Ă©tĂ© formĂ© et une personne a Ă©tĂ© dĂ©signĂ©e comme chef de projet. Des ateliers ont ensuite Ă©tĂ© organisĂ©s dans divers groupes (moniteurs, comitĂ©s, membres des diffĂ©rentes sections, etc.) afin de prendre en compte toutes les prĂ©occupations. « Nous avons impliquĂ© les membres dans la mesure du possible et les avons tenus informĂ©s Â», explique Sabrina Federer.

Le principal credo Ă©tait et reste que les membres ne subissent aucun changement dans leurs entraĂźnements suite Ă  la fusion. Les hommes continuent Ă  s'entraĂźner ensemble le jour habituel de la semaine, de mĂȘme que les femmes, et ainsi de suite. Selon la devise : « TV Roggwil - mir turne dĂŒrs LĂ€be ! Â» (« TV Roggwil – nous faisons de la gym toute la vie Â»), la sociĂ©tĂ© continue de proposer des programmes de gymnastique et des activitĂ©s adaptĂ©s Ă  toutes les tranches d'Ăąge (des enfants aux seniors).

Une question d’équilibre

Selon Sabrina Federer, l'harmonisation des finances a Ă©tĂ© un point dĂ©licat, car dans les quatre sociĂ©tĂ©s existantes, certains Ă©lĂ©ments, comme les indemnitĂ©s des moniteurs ou les contributions pour les manifestations Ă©taient gĂ©rĂ©s diffĂ©remment. « RĂ©tablir l'Ă©quitĂ© est un vĂ©ritable exercice d'Ă©quilibre. Comme pour tout, la communication avec les personnes concernĂ©es est dĂ©terminante Â», souligne la prĂ©sidente de la TV-Roggwil.

Petits domaines d'activité

La fusion des quatre sociĂ©tĂ©s a permis de regrouper les ressources, surtout au niveau du comitĂ© directeur. Finalement, il n'y a plus besoin de quatre caissiers, prĂ©sidents, responsables techniques, etc. « Mais comme nous avons maintenant constituĂ© des secteurs, il n'y a certainement pas moins de personnes nĂ©cessaires dans le domaine administratif Â», estime Sabrina Federer. Celles-ci ont toujours une fonction bĂ©nĂ©vole, mais ne font plus partie du comitĂ© directeur.

Le comitĂ© directeur assume la direction de la sociĂ©tĂ© et chaque membre du comitĂ© la direction de son secteur d'activitĂ©. « Ainsi, chaque membre du comitĂ© a une petite ou une grande Ă©quipe sous ses ordres. Les domaines d'activitĂ© sont beaucoup plus petits et plus spĂ©cialisĂ©s. Â»

Nous pouvons ainsi apprendre les uns des autres
Sabrina Federer PrÀsidentin TV Roggwil

Grandir ensemble en tant qu'Ă©quipe

Le nouveau comitĂ© directeur est composĂ© de membres de tous les groupes d'intĂ©rĂȘt. Des personnes ayant de nombreuses annĂ©es d'expĂ©rience au sein du comitĂ© rencontrent d'autres personnes qui viennent d'intĂ©grer un tel organe. « Nous pouvons ainsi apprendre les uns des autres Â», explique Sabrina Federer, qui ajoute : « mais nous devons encore trouver notre place en tant qu'Ă©quipe et grandir ensemble Â».

Sur le papier, la fusion a rĂ©ussi, mais une culture propre Ă  la sociĂ©tĂ©, c’est-Ă -dire animer la TV Roggwil avec des souvenirs communs, n'a pas encore pu ĂȘtre lancĂ©e correctement Ă  cause du coronavirus. « C'est maintenant notre dĂ©fi Â», conclut Sabrina Federer.

Qu'est-ce qui est important ?

  • Il faut des personnes engagĂ©es qui soient prĂȘtes Ă  s'attaquer Ă  un projet aussi important.
    ⇒N'oubliez pas qu'une fusion implique d'innombrables heures de travail (bĂ©nĂ©voles).
  • Impliquer des personnes de tous les groupes d'intĂ©rĂȘt.

  • Formuler les raisons et les objectifs de la fusion dans un message global destinĂ© aux membres.
  • Offrir une plateforme sur laquelle tous les membres peuvent exprimer leurs prĂ©occupations, leurs craintes ou leurs suggestions.
  • Informer rĂ©guliĂšrement et de maniĂšre transparente sur l'Ă©tat d'avancement des projets.
    ⇒ Un tel projet ne peut rĂ©ussir que si une grande majoritĂ© des membres le soutiennent. On n'atteindra jamais 100 %.

Co-Partner

Partner

fermer