Directives Ă  l’intention des reprĂ©sentants mĂ©dias

  • 1 mai 2023

  • Naomi Kempter / Traduction: ValĂ©rie Gianadda

  • STV

Les reprĂ©sentants mĂ©dia permettent aux personnes n’ayant pas pu faire le dĂ©placement de revivre les expĂ©riences fructueuses des manifestations de gymnastique tout en engrangeant des souvenirs pour plus tard. Il s’agit d’une mission d’une importance cruciale. Il est tout aussi vital que la couverture mĂ©diatique ne porte pas prĂ©judice aux personnes impliquĂ©es.

– PublicitĂ© –

Par ailleurs, la FSG a Ă©dictĂ© un modĂšle de directives pour sociĂ©tĂ©s et associations, modĂšle qu’elle recommande d’appliquer Ă©galement au niveau cantonal et rĂ©gional afin d’aider Ă  assurer la protection des athlĂštes et des entraĂźneurs lors de toutes les manifestations tout en essayant d'empĂȘcher les prises de vue suggestives ou autrement dĂ©licates sur le plan Ă©thique et d'amĂ©liorer la protection des mineurs.

Directives médias et accréditations pour sociétés et associations

La FSG tient Ă  ce que les Directives soient reprises selon le modĂšle, sans ĂȘtre adaptĂ©es Ă  volontĂ©. La FSG est toutefois consciente qu’elles ne s’appliquent pas Ă  toutes les manifestations (cela dĂ©pend de la taille de la manifestation). Nous attendons donc des sociĂ©tĂ©s et associations qu’elles agissent en toute responsabilitĂ© et essaient de mettre en Ɠuvre les Directives en fonction de la manifestation en question.

Pour que la FSG puisse vĂ©rifier les accrĂ©ditations au niveau cantonal, la sociĂ©tĂ©/l’association organisatrice est priĂ©e d’envoyer Ă  la FSG la liste des personnes Ă  accrĂ©diter au plus tard deux jours ouvrĂ©s avant la manifestation. En vue de minimiser au maximum les frais des sociĂ©tĂ©s et associations, il est Ă©galement possible de remettre Ă  la FSG au dĂ©but de l’annĂ©e la liste des reprĂ©sentants mĂ©dia Ă  accrĂ©diter (vĂ©rification d’ici la fin de l’annĂ©e civile).

Diretives médias de la FSG

La FSG a Ă©dictĂ© des Directives mĂ©dias dans le but de protĂ©ger les athlĂštes et les entraĂźneurs. C’est sur ces Directives, mises en Ɠuvre lors des Ă©vĂ©nements et manifestations FSG, qu’ont Ă©tĂ© Ă©laborĂ©s les critĂšres d’accrĂ©ditation. Dans le but de recommander leur application au niveau cantonal et rĂ©gional, la FSG a prĂ©parĂ© un modĂšle Ă  l’intention des sociĂ©tĂ©s et des associations (cf. «Directives mĂ©dias et accrĂ©ditations pour les sociĂ©tĂ©s et les associations»).

La signature des Directives sur les mĂ©dias de la FSG s’accompagne de la reconnaissance de la Charte d’éthique et des Statuts en matiĂšre d’éthique du sport suisse. Les reprĂ©sentants mĂ©dia accrĂ©ditĂ©s se soumettent ainsi au Statut concernant le dopage ainsi qu’aux Statuts en matiĂšre d’éthique de Swiss Olympic. Les infractions prĂ©sumĂ©es peuvent faire l'objet d'une enquĂȘte de Swiss Sport Integrity et ĂȘtre jugĂ©es et sanctionnĂ©es par la Chambre disciplinaire du sport suisse. Dans le but de renforcer la protection des gymnastes, il est interdit de prendre des photos suggestives ou autrement dĂ©licates sur le plan Ă©thique. Le nouveau Manuel sur les photo contient des exemples de poses/situations suggestives. Consciente que de telles photos peuvent ĂȘtre prises dans le feu de l’action, la FSG entend surtout sensibiliser les reprĂ©sentants mĂ©dia et leur demander de faire preuve de bon sens.

Poser des bases juridiques

En formulant ses Directives mĂ©dias, la FSG s’engage Ă  s’amĂ©liorer dans le domaine de la protection des donnĂ©es et Ă  mieux protĂ©ger les gymnastes des prises de vue portant atteinte Ă  leur personnalitĂ©. Les Statuts en matiĂšre d’éthique et le Statut concernant le dopage auxquels les reprĂ©sentants mĂ©dias sont soumis permettent une intervention plus prĂ©coce qu’auparavant ; en effet, il n’est dorĂ©navant plus nĂ©cessaire d'atteindre le seuil d'un comportement pĂ©nalement rĂ©prĂ©hensible pour intervenir. Les Directives prĂ©cisent clairement quels sont les comportements et enregistrements souhaitĂ©s et ceux qui ne le sont pas.

En introduisant des conditions d'accréditation, la FSG pose en outre une base juridique permettant, en cas d'éventuelles infractions aux conditions d'accréditation, d'adresser un avertissement aux personnes concernées ou, en cas d'infraction grave ou de récidive, de leur interdire toute accréditation future.

Partenaire platine

Partenaire or

Partenaire argent

Partenaire bronze

fermer