Benjamin Gischard rencontre la légende de gymnastique artistique Ernst Fivian

  • 06 octobre 2021

  • Vasilije Mustur & Alexandra Herzog

  • Alexandra Herzog

AprĂšs le gain historique de la mĂ©daille d’argent aux Championnats d’Europe Ă  domicile Ă  BĂąle, le capitaine de l’équipe Benjamin Gischard rencontrait pour la premiĂšre fois la lĂ©gende de la gymnastique artistique Ernst Fivian. La FSG a assistĂ© Ă  la rencontre des gĂ©nĂ©rations.

Ce fut une performance pour les livres d’histoire suisses : Aux Championnats d’Europe Ă  domicile Ă  BĂąle Benjamin Gischard a presque rĂ©ussi un exercice parfait lors de la finale au sol qui lui a permis de dĂ©crocher la mĂ©daille d’argent. Depuis le titre de champion d’Europe d’Ernst Fivian en 1959, aucun gymnaste suisse Ă  l’artistique n’avait rĂ©ussi de meilleur classement Ă  cet engin. Pour la FSG, cette performance historique est une raison suffisante pour rĂ©unir les deux hĂ©ros de la gymnastique artistique Benjamin Gischard et Ernst Fivian – la lĂ©gende suisse de la gymnastique artistique Ernst Fivian a donc accueilli dans sa rĂ©sidence pour personnes ĂągĂ©es sur les rives du lac des Quatre-Cantons l’actuel capitaine de l’équipe Benjamin Gischard aprĂšs son exploit aux Championnats d’Europe. Gischard et Fivian ont eu une discussion animĂ©e sur le passĂ©, le prĂ©sent et l’avenir :

Championnats d’Europe de gymnastique artistique

Ernst Fivian ne se souvient que trop bien de la prestation de Benjamin Gischard aux Championnats d’Europe de cette annĂ©e Ă  BĂąle : « J’ai trouvĂ© ton exercice en finale du sol magnifique », dĂ©clare le gymnaste Ă  l’artistique ĂągĂ© entre-temps de 90 ans. De plus il tĂ©moigne un Ă©norme respect Ă  Gischard pour ses nombreux sauts exigeants. Le champion d’Europe de 1959 se rappelle parfaitement bien les conditions dans lesquelles il a prĂ©sentĂ© ses sauts aux juges : « Nous devions exĂ©cuter nos sauts sur la pelouse nue », ce qui n’a pas empĂȘchĂ© Fivian de proposer des sauts avec un degrĂ© Ă©levĂ© de difficultĂ© – au contraire : Â« À l’époque nous prĂ©sentions un salto tendu avec une demi-rotation et aprĂšs la rĂ©ception j’enchaĂźnais avec le grand Ă©cart », dĂ©clare Fivian fiĂšrement.

Benjamin Gischard remet Ă  Ernst Fivian un maillot de l’équipe signĂ© par tous ses camarades d’équipe en signe de reconnaissance et de respect.
La joie de la visite de Benjamin Gischard se lisait sur le visage d'Ernst Fivian.
Gischard et Fivian s’entretiennent avec animation sur le balcon de la maison de retraite.
Les deux gymnastes Ă  l’artistique parlent des Jeux olympiques, de l’évolution du sport et de leurs succĂšs sportifs.
Ernst Fivian conserve toutes ses coupes et médailles dans une vitrine.
Ernst Fivian prĂ©sente Ă  Benjamin Gischard un aperçu de ses souvenirs – des articles de journaux consacrĂ©s Ă  ses exploits en font partie.

Évolution de la gymnastique artistique

Ernst Fivian admire la musculature des gymnastes actuels Ă  l’artistique. Quand le mĂ©daillĂ© d’argent olympique parle de la maĂźtrise du corps des athlĂštes, il s’enthousiasme. Toutefois Fivian regrette aujourd’hui sur la scĂšne un Ă©lĂ©ment dĂ©terminant pour lui : La gymnastique a Ă©tĂ© partiellement perdue au dĂ©triment de la puissance, critique Fivian. En fait, Ernst Fivian est considĂ©rĂ© comme un pionnier de l'intĂ©gration de la gymnastique dans les exercices de gymnastique artistique : Â« À l’époque tout me paraissait trop statique – je voulais apporter de la variĂ©tĂ© dans mes exercices. J’ai donc intĂ©grĂ© de plus en plus la gymnastique dans mes Ă©lĂ©ments », se souvient l’homme de 90 ans. Le succĂšs a donnĂ© raison Ă  Fivian : NĂ© Ă  Thoune, il a remportĂ© la mĂ©daille d’argent au concours gĂ©nĂ©ral avec le cadre national suisse en 1952 aux Jeux olympiques d’Helsinki. Sept ans plus tard Fivian a dĂ©crochĂ© la mĂ©daille d’or en finale du sol aux Championnats d’Europe Ă  Copenhague.

À l’époque j’ai prĂ©sentĂ© un salto tendu avec une demi-rotation et aprĂšs la rĂ©ception j’ai enchaĂźnĂ© avec le grand Ă©cart.
Ernst Fivian champion d’Europe au sol, 1959

Le succĂšs sportif a tout de mĂȘme laissĂ© des traces chez Fivian : « Mes pieds sont fichus et j’ai des hanches artificielles », explique Fivian. En mĂȘme temps l’ancien gymnaste Ă  l’artistique raconte que les sportifs d’élite de son Ă©poque ne commençaient la gymnastique artistique qu'Ă  l'Ăąge de 16 ans, travaillaient en parallĂšle et pouvaient donc s'entraĂźner au maximum trois fois par semaine, le soir. Benjamin Gischard ne peut alors rĂ©primer un sourire : Aujourd’hui les athlĂštes pratiquent dĂ©jĂ  la gymnastique artistique Ă  cinq ou six ans.

Jeux olympiques

Les deux gymnastes Ă  l’artistique passent avec plaisir en revue les Jeux olympiques. Les souvenirs de Benjamin Gischard sont encore particuliĂšrement frais : Avec l’équipe, le capitaine du team a terminĂ© Ă  l’excellent 6e rang en finale du concours gĂ©nĂ©ral lors des Jeux olympiques de Tokyo, ce qui Ă©quivaut Ă  un diplĂŽme olympique. Â« Le concours n’aurait pas pu mieux se dĂ©rouler pour nous – et nous avons pu rĂ©gler nos comptes avec les Jeux olympiques de Rio, ce qui fut particuliĂšrement beau » explique Gischard. Il y a 5 ans, Ă  Rio de Janeiro, BrĂ©sil, l’équipe suisse n’a manquĂ© la qualification pour la finale que d’un cheveu en terminant au 9e rang.

Le concours n’aurait pas pu mieux se dĂ©rouler pour nous – et nous avons pu rĂ©gler nos comptes avec les Jeux olympiques de Rio, ce qui fut particuliĂšrement beau.
Benjamin Gischard capitaine de l’équipe du cadre national de gymnastique artistique

Ernst Fivian repasse aussi en revue avec plaisir les Jeux olympiques de Helsinki en 1952 – mĂȘme si son Ă©quipe a Ă©tĂ© surprise par celle de l’Union soviĂ©tique de l’époque, comme il le raconte : « Nous nous sommes prĂ©sentĂ©s en tant que champions du monde et pensions avoir de bonnes chances de remporter l’or au concours par Ă©quipe – jusqu’à ce que nous voyions les Russes. » En Finlande, l’équipe suisse s’entraĂźnait dans la mĂȘme salle que les Russes. Ce que Fivian, le nonagĂ©naire n’oubliera plus jamais : Â« Au cheval d’arçon les Russes exĂ©cutaient Ă  l’entraĂźnement sans problĂšmes deux Ă  trois exercices imposĂ©s Ă  la suite. Nous, par contre, nous Ă©tions dĂ©jĂ  complĂštement Ă  plat aprĂšs un seul exercice. Nous ne pouvions tout simplement pas rivaliser avec des gymnastes aussi puissants. » Entre-temps les gymnastes artistiques russes font partie des favoris aux concours internationaux. 

Le retrait de Fivian

La discussion a montrĂ© que le retrait d’Ernst Fivian n’avait pas Ă©tĂ© tout Ă  fait volontaire : Le nonagĂ©naire a Ă©tĂ© contraint de mettre un terme Ă  sa carriĂšre aprĂšs une deuxiĂšme rupture du tendon d’Achille. Fivian se rappelle encore trĂšs bien sa premiĂšre blessure : « C’est arrivĂ© au dernier concours de qualification pour les Jeux olympiques : J’étais le troisiĂšme Ă  aborder le concours de saut et j’ai pris mon Ă©lan sur le sol en bois. Ă€ l’impulsion j’ai entendu et senti la rupture », dĂ©clare Fivian. Benjamin Gischard n’a pas non plus Ă©tĂ© Ă©pargnĂ© par les blessures. Le gymnaste de 25 ans a derniĂšrement subi une opĂ©ration de l’épaule et sera maintenant absent pour au moins quatre mois pour cause de blessure.