Aprùs deux retraits : Le groupe du cadre national de la gymnastique rythmique n’est pas reconduit

  • 3 juin 2021

  • Vasilije Mustur

  • Anna Kull

Les gymnastes du cadre national Analena Lisa Hofer et Aleksandra Petrovic se retirent du sport d’élite de la gymnastique rythmique. AprĂšs les retraits des deux athlĂštes, le groupe du cadre national ne sera pour le moment pas reconduit.

– PublicitĂ© –

Le groupe du cadre national de gymnastique rythmique est contraint d’annoncer deux retraits : Analena Lisa Hofer et Aleksandra Petrovic se retirent du sport d’élite Ă  fin juin 2021.

Analena Lisa Hofer justifie son retrait du sport de performance par l’avenir sportif incertain de son point de vue : « Les perspectives peu claires de la gymnastique rythmique m’ont montrĂ© que j’ai besoin d’autres conditions cadres sportives pour rĂ©aliser mes meilleures performances. » De plus la gymnaste d’Uetendorf aimerait se concentrer sur son avenir acadĂ©mique. AprĂšs les vacances d’étĂ© elle va donc entrer au gymnase Ă  Thoune.

Aleksandra Petrovic avance des raisons personnelles pour son retrait : « Au cours des derniers mois, j’avais toujours plus de peine Ă  me sĂ©parer de ma famille. Cette circonstance m'a progressivement fait perdre ma motivation pour l'entraĂźnement et la compĂ©tition - et d'un point de vue mental, je n'ai pas pu retrouver cette envie et cette motivation. »

Le groupe du cadre national n’est pas reconduit

Les retraits des deux athlĂštes illustrent un des nombreux dĂ©fis de la gymnastique rythmique : La FĂ©dĂ©ration suisse de gymnastique FSG avait dissout une premiĂšre fois le groupe du cadre national aprĂšs qu’il a manquĂ© la qualification olympique en 2018. En parallĂšle des investissements considĂ©rables ont Ă©tĂ© rĂ©alisĂ©s dans les secteurs mĂ©dical et social ainsi que dans les infrastructures pour renforcer le sport. Ces investissements n’ont cependant pas eu l’effet escomptĂ©. Au contraire, Swiss Olympic a rĂ©trogradĂ© la gymnastique rythmique du niveau 3 au niveau 4 en fĂ©vrier de cette annĂ©e en raison des moins bons rĂ©sultats sportifs au cours du dernier cycle olympique. Cette mesure a entraĂźnĂ© une diminution de la contribution de la fĂ©dĂ©ration dans la gymnastique rythmique de 280 000 francs Ă  85 000 francs.

En outre, en raison de blessures au sein du groupe du cadre national l'Ă©quipe nationale, la FSG a dĂ» renoncer Ă  participer aux championnats d’Europe et du monde de cette annĂ©e en Bulgarie et au Japon.

La perte sportive d’Analena Lisa Hofer et Aleksandra Petrovic compliquent en plus la planification Ă  moyen et long terme du cadre national de gymnastique rythmique. Avec les retraits, il ne reste maintenant plus que cinq gymnastes dans le cadre national. D’autre part en Suisse, au niveau de l'Ă©lite, il n'y a qu'un petit nombre d'athlĂštes fĂ©minines en Suisse pouvant prĂ©tendre au cadre national d'un point de vue sportif. Dans ce contexte un grand nombre de gymnastes mettent un terme Ă  leur carriĂšre au niveau de la jeunesse ou des juniores. Quand des gymnastes se retirent ou se blessent, la pression sportive se rĂ©partit donc sur les autres athlĂštes du cadre, afin d’assurer la continuitĂ© du groupe.

Le bien-ĂȘtre des athlĂštes prime

La largeur insuffisante de cette base va s’accentuer encore plus Ă  court terme. « Nous voulons placer les athlĂštes au centre et leur offrir les meilleures conditions possibles. La situation actuelle ne permet pas une construction de forme sĂ©rieuse et professionnelle, ni une planification durable, ni un entraĂźnement de groupe normal. Les gymnastes restantes seraient soumises Ă  une trĂšs forte pression et prendraient en partie des risques inutiles pour leur santĂ©, » explique David Huser, Chef Sport d’élite FSG.

Le comitĂ© central de la FSG a donc dĂ©cidĂ© sur proposition du comitĂ© directeur de ne pas reconduire pour le moment le groupe du cadre national de gymnastique rythmique. Les contrats avec les gymnastes seront rĂ©siliĂ©s Ă  fin juin de cette annĂ©e. Le contrat de l’entraĂźneur nationale en fonction Nadine Rickenbacher-Stucki prend fin rĂ©guliĂšrement Ă  fin juin 2021.

Nous avons eu beaucoup de peine à prendre cette décision. Je suis particuliÚrement désolée pour les athlÚtes concernées.
BĂ©atrice Wertli directrice de la FSG

La FSG va faire tout son possible pour assurer à toutes les athlÚtes des solutions individuelles pour leur avenir sportif et scolaire et les accompagnera dans ce processus. « Nous avons eu beaucoup de peine à prendre cette décision. Je suis particuliÚrement désolée pour les athlÚtes concernées. Il est toutefois trÚs important pour nous de ne pas reproduire les erreurs du passé. La santé occupe pour nous la premiÚre place. Nous respectons cette promesse de valeur", déclare Béatrice Wertli, directrice de la FSG, à propos de cette décision.

Le groupe CEJ et une gymnaste individuelle se rendent aux CE

Actuellement la FĂ©dĂ©ration suisse de gymnastique FSG travaille sur deux scĂ©narios pour l’avenir de la gymnastique rythmique. Ce processus est en cours, raison pour laquelle on renonce pour le moment Ă  un nouveau groupe de cadre national. Quand le futur scĂ©nario sera prĂȘt, la FSG rĂ©examinera la reconstruction d’un groupe. Les mesures prises n’ont aucune influence sur la participation prĂ©vue en individuel et avec le groupe des juniores (CEJ) aux prochains Championnats d’Europe du 9 au 13 juin 2021 en Bulgarie.

SuccĂšs au niveau des juniores

Pendant ce temps, Analena Lisa Hofer et Aleksandra Petrovic passent en revue une carriÚre respectable. Analena Lisa Hofer, 15 ans, a été championne suisse en 2017 avec le RLZ Biel avec le ruban comme engin à main et a pris part, il y a deux ans, à la rencontre internationale Juniores à Novi Sad, en Serbie. Lors de cette compétition Analena Lisa Hofer a terminé au 2e rang avec le RLZ Biel.

Analena Lisa Hofer se remĂ©more aussi volontiers le 1er rang Ă  NĂŒrnberg en 2017 lors d’une compĂ©tition internationale et le 3e rang Ă  Sofia en 2016. « Les participations aux concours internationaux ont Ă©tĂ© pour moi des moments inoubliables avec l’équipe. Ça va me manquer. En outre, les cours de ballet que j'ai pu suivre au cours de ma carriĂšre me manqueront. »

En 2016 Aleksandra Petrovic a terminĂ© au 2e rang des Championnats suisse au concours de groupe et a participĂ© aux Championnats d’Europe de gymnastique rythmique Ă  Baku il y a deux ans. Avec le groupe des juniores, elle a occupĂ© le 8e rang avec le ruban comme engin Ă  main.

Merci

Les deux gymnastes sont conscientes que leur carriĂšre n’aurait pas Ă©tĂ© possible sans leur entourage. « Par consĂ©quent j’aimerais remercier tous ceux qui, depuis ma 1Ăšre annĂ©e primaire, m’ont accompagnĂ© et soutenu dans ce sport », dĂ©clare Analena Hofer. DorĂ©navant Analena Lisa Hofer veut se concentrer sur ses performances scolaires. La gymnaste de 15 ans prĂ©cise toutefois : « À l’avenir je vais continuer Ă  pratiquer du sport sous une forme quelconque. Je peux trĂšs bien imaginer fonctionner Ă  l’avenir comme entraĂźneur dans ma sociĂ©tĂ© de base RG TV Thun ».

Aleksandra Petrovic va effectuer une annĂ©e de stage dans le domaine de l’aide sociale ou un apprentissage d‘employĂ©e de commerce et remercie l’équipe de la FSG pour son soutien : « J’adresse un grand merci Ă  mon entraĂźneur-cheffe et entraĂźneur de ballet. »

La FĂ©dĂ©ration suisse de gymnastique FSG regrette les retraits d’Analena Lisa Hofer et d’Aleksandra Petrovic de mĂȘme que la nonpoursuite du cadre de l’équipe nationale. « Nous remercions les deux gymnastes et l’ensemble de l’équipe pour leurs performances et engagement. Et nous remercions l’équipe des entraĂźneurs Nadine Rickenbacher, Chiara Torino, CĂšline Chavanne et Elena Cornu pour leur extraordinaire engagement en cette pĂ©riode exigeante » dĂ©clare la directrice de la FSG BĂ©atrice Wertli.

Co-Partner

Partner

fermer