Licenciement de l’entraîneur en chef et de l’entraîneur national

24 juin 2020

La Fédération suisse de gymnastique se sépare de l'entraîneur en chef Iliana Dineva et de l'entraîneur national Aneliya Stancheva. La poursuite du renforcement des structures professionnelles de la gymnastique rythmique restera une priorité absolue à l'avenir.

Dans un article paru dans les médias en début de semaine, diverses accusations ont été portées par d'anciennes gymnastes rythmiques contre l'entraîneur en chef Iliana Dineva.  La FSG a pris celles-ci très au sérieux et regrette beaucoup que ces gymnastes aient été confrontées à de tels problèmes avec leur entraîneur au cours des dernières années. La santé et le bien-être des gymnastes sont au centre des préoccupations de la FSG. En même temps, l’activité de la fédération dans le domaine du sport d’élite consiste également à permettre aux athlètes féminines de réaliser des performances de haut niveau et à les y encourager.
Ces performances de haut niveau ne peuvent être réalisées qu'avec beaucoup de passion, d'énergie, de grande endurance et de discipline ce qui représente un réel défi. Les entraîneurs, l'environnement d'entraînement et la méthodologie d'entraînement jouent un rôle important pour garantir non seulement la réalisation des objectifs sportifs, mais aussi pour préserver la santé des athlètes et afin que la charge d’entraînement ne soit pas dépassée.

La FSG a étudié de près ces accusations au cours des deux derniers jours. En particulier, la FSG n'a pas eu connaissance de reproches concernant des propos en lien avec la nutrition et le poids des gymnastes. Les réactions à ce sujet sont très diverses. D'une part, des gymnastes actives et d’anciennes gymnastes ont affirmé avec insistance qu'elles n'ont été ni insultées ni menacées par Iliana Dineva, et ce pendant toute la durée de leur carrière d'athlète au sein du cadre national. Elles gardent même de bons souvenirs de cette époque. De plus, un audit interne de l’entraînement du groupe actuel n'a révélé aucun manquement à l’éthique de Dineva. Mais, d'autre part, d'autres anciennes gymnastes ont également raconté qu’elles ont souffert pendant l'entraînement. La FSG fera tout ce qui est nécessaire pour que de tels incidents ne se reproduisent plus à l'avenir.

Après étude des divers facteurs d'influence, la FSG a décidé que pour poursuivre avec succès la réorganisation de la gymnastique rythmique, lancée en 2018, un nouveau départ en ce qui concerne l'équipe d'entraînement s’avère également nécessaire. La FSG a donc décidé de se séparer de l'entraîneur en chef Iliana Dineva et de l'entraîneur national Aneliya Stancheva. Toutes deux sont donc libérées de leurs fonctions. La FSG étudie actuellement une solution d’entraînement transitoire pour le cadre national. Les postes d'entraîneur en chef et d'entraîneur national seront mis au concours.

Réorientation et renforcement des structures professionnelles
Fin 2017, un état des lieux de la FSG et des centres régionaux de performance (CRP) ainsi que des réactions des athlètes féminines ont mis en évidence la nécessité de renforcer la professionnalisation des structures ainsi que les lacunes dans les domaines de l'environnement et de la méthodologie d'entraînement. La FSG a réagi par des mesures immédiates telles que la réduction de l'intensité, du contenu et de la durée de l'entraînement des gymnastes. En outre, la FSG a élaboré un nouveau concept de gymnastique rythmique en collaboration avec les CRP. L'objectif étant de renforcer la professionnalisation des structures et d’améliorer significativement l'environnement d’entraînement. En plus des objectifs sportifs, des objectifs ainsi que des mesures dans les domaines de la gestion et de la méthodologie de l’entraînement, de l'infrastructure, de l'éthique et de la santé ont été définis. Des ressources financières supplémentaires ont été allouées pour leur mise en œuvre. Depuis l’approbation de ce concept, les mesures concrètes suivantes ont déjà été prises. D'autres sont en cours de planification.

Assistance aux athlètes et conditions-cadres

  • Nouveaux postes de « Coordinatrice sport d’élite » et d’ « Assistante aux athlètes » qui assurent de bonnes conditions-cadres et une bonne collaboration avec les CRP et l'OFSPO et sont les personnes de contact pour les athlètes.
  • Nouveaux postes de « Responsable formation » et de « Responsable de la relève » afin d'optimiser la planification de l'entraînement et de mieux l'adapter aux besoins ainsi qu’à l'état de santé des gymnastes.

Santé

  • Collaboration avec un psychologue qui accompagne l'équipe et vers lequel les gymnastes peuvent se tourner en cas de difficultés
  • Financement supplémentaire pour le soutien dans le domaine des conseils nutritionnels
  • Nouveau concept médical pour les athlètes féminines du cadre

Infrastructure

  • Planification d’une halle de GR offrant des conditions d’entraînement optimisées à Bienne.

Éthique

  • En octobre 2019, l'Assemblée des délégués de la Fédération suisse de gymnastique a approuvé la création d’une commission d'éthique indépendante. Entretemps, les bases correspondantes ont été posées et les membres seront élus cette année afin que la commission puisse s’atteler à ses tâches dès 2021.

Main Partner

Co-Partner

Partner