La résilience, une compétence

29 mars 2021

La résilience est plus importante que jamais. Par résilience, on entend la résistance intérieure, la force de relever les défis et de traverser les périodes d'incertitude. Cela désigne la capacité à maintenir l'équilibre intérieur, même lorsque l’on est « au bout du rouleau ».

En collaboration avec le Resilienz Zentrum Schweiz (Centre suisse de résilience), la FSG a organisé un cours en ligne sur la résilience. Celui-ci a été organisé suite à l'annulation de l’édition 2021 du « Gym'n'Move » en version « présentielle », lors duquel il aurait dû figurer au programme. Antoinette Wenk, cofondatrice et directrice du Resilienz Zentrum Schweiz, a accepté de proposer ce cours en ligne dans le cadre des formations de la FSG et quelques personnes ont déjà profité de l'occasion pour en savoir plus sur le sujet.

 

Pertinence de la résilience

Antoinette Wenk a commencé par expliquer la pertinence de la résilience dans l'environnement actuel. La deuxième vague de coronavirus a affecté notre humeur. À l'aide d'un « moniteur du coronavirus », elle a montré aux participants à quel point l'état de la population avait changé par rapport au printemps 2020, lorsque la pandémie a commencé. Pendant le cours en ligne, la médiatrice a montré de nombreuses façons de renforcer sa résistance intérieure et de s'entraîner à faire face aux situations difficiles et les participants ont eu l'occasion d'échanger des idées en groupes et de réaliser des exercices pratiques.

 

Le mot résilience

Le mot résilience vient du latin « resilire » qui signifie « sauter/rebondir ». Lorsque l’on est « au bout du rouleau », des décisions conscientes peuvent être prises. L'accent est mis sur ce qui peut être changé, de manière à activer les niveaux d'action et à identifier les opportunités. La résilience est la force de pouvoir revenir au point de départ, et la capacité de faire face à l'adversité et aux situations difficiles.

 

Les fournisseurs et les consommateurs d'énergie

Rien ne fonctionne sans énergie. Une voiture tomberait en panne sans essence ni électricité. Cependant, certaines personnes continuent parfois à fonctionner avec un « réservoir vide » et courent le risque de s'épuiser. Durant le cours, Antoinette Wenk a décrit les fournisseurs et les consommateurs d'énergie et a expliqué, à l'aide de nombreux exemples personnels, comment la gestion consciente de l’énergie peut influencer positivement le « remplissage du réservoir ».

 

En conclusion : « Prendre le bon »

Pour conclure l'événement, l'accent a été mis sur le développement des forces. Si l'on cultive des sentiments positifs ou la satisfaction personnelle, ce domaine se renforce automatiquement. Cultiver le bien, reconnaître le changement comme une source d'apprentissage et prendre soin de soi, voilà qui renforce la résilience.


Prochain cours sur le thème de la résilience :

25.09.2021 en ligne sur Zoom



Texte : Gabi Widmer    
Photo : Adobe Stock


Main Partner

Co-Partner

Partner