Dominik Meli renonce à siéger dans la commission d'éthique

12 novembre 2020

Le St-Gallois Dominik Meli se retire de la toute nouvelle commission d'éthique après y avoir été élu fin octobre par les associations membres.

Dominik Meli renonce à siéger dans la nouvelle commission d'éthique. Le St-Gallois y avait été élu, sur proposition de l'Association cantonale st-galloise de gymnastique, dans le cadre de l'Assemblée des délégués qui s'est déroulée virtuellement le 31 octobre dernier. L'élection de Dominik Meli a en effet suscité plusieurs questionnements sur son indépendance, lui qui a présidé l'Association cantonale st-galloise de gymnastique jusqu'au début de 2019.

Dominik Meli renonce donc volontairement à siéger. «La commission d'éthique de la FSG doit pouvoir accomplir son travail en toute indépendance. Il fait donc sens d'investiguer sur les allégations de certains qui, s'ils démontrent un grand savoir-faire, n'ont cependant pas eu de liens critiques avec la gymnastique ces derniers temps. Je renonce dès lors, dans l'esprit du sport, à accepter le résultat des urnes; la seule perception d'une éventuelle mise en cause n'est pas pertinente en l'espèce», déclare Dominik Meli au sujet de sa décision.

Lors de l'Assemblée des délégués numérique, les six membres suivants ont été élus pour siéger dans la nouvelle commission d'éthique: Daniel Mägerle (président de la commission, Hüttwilen TG), Christian Blandenier (Fontainemelon NE), Valentina Lavagno (Giornico TI), Dr. med Ursula Laasner-Haussmann (Winterthour ZH), Roman Gisi (Oberkirch LU) et Dominik Meli (Wittenbach SG). Le retrait de ce dernier n'entrave pas la capacité d'action de la commission puisque celle-ci doit comporter au minimum cinq membres.

Main Partner

Co-Partner

Partner