Fédération suisse de gymnastique - FSG

A propos de la gymnastique artistique

Ilaria Käslin, Europameisterschaften 2013

La gymnastique artistique exige des performances artistiques et esthétiques de pointe. C’est un sport qui demande beaucoup de rigueur, de courage et une grande volonté. Un ou une bonne gymnaste à l’artistique se distingue par quantité de compétences motrices, force, rapidité, souplesse ainsi que ses facultés de coordination.

En compétition, les femmes concourent aux quatre disciplines barres asymétriques, poutre, saut et sol et les hommes aux six engins anneaux, barre fixe, barres parallèles, cheval d’arçons, saut et sol.

Pour rivaliser avec l’élite, il faut se soumettre à des entraînements ciblés dès le plus jeune âge. Le pic des performances des hommes se situe entre 19 et 30 ans, celui des femmes entre 17 et 26 ans et il faut compter de huit à douze ans d’entraînement pour atteindre le sommet. Une athlète de pointe comme Giulia Steingruber s’entraîne quelque 32 heures par semaine et participe à une multitude de concours à l’échelon international, mais également national.

Les concours sont réglementés par le «Code de pointage» de la Fédération internationale de gymnastique (FIG). Celui-ci définit les exercices à présenter à chaque engin et la valeur de chaque élément de ceux-ci. Le Code de pointage est adapté tous les quatre ans, l’année qui suit les Jeux olympiques. De nouveaux éléments y sont notamment intégrés et classés en fonction de leur difficulté.

Icon RanglistenIcon ShopIcon RSS FeedIcon FacebookIcon YouTube