Einblick in das TurngerÀte-Museum

Voyage au cƓur de l'histoire de la gymnastique

  • 10 mai 2022

  • Thomas Ditzler/el

  • Thomas Ditzler

La Suisse compte désormais un musée du sport de plus. Le fabricant d'engins de gymnastique Alder + Eisenhut a inauguré le vendredi 6 mai 2022 le musée des engins de gymnastique à son siÚge d'Ebnat-Kappel. Des dizaines d'objets exposés montrent l'évolution de la gymnastique au fil des décennies.

– PublicitĂ© –

« Nous sommes trĂšs satisfaits du rĂ©sultat Â», a dĂ©clarĂ© Patricia Alder lors de l'inauguration du nouveau musĂ©e des engins de gymnastique le vendredi 6 mai 2022 Ă  Ebnat-Kappel. La joie se lisait sur le visage de la responsable du musĂ©e lors de cette journĂ©e. En l'espace de deux ans environ, une exposition retraçant plus de 300 ans d'histoire du sport a vu le jour au siĂšge principal du fabricant d'engins de gymnastique, sous la direction de Patricia Alder.

Se battre pour des piĂšces uniques

La crĂ©ation d'un espace musĂ©al dans le Toggenburg a Ă©tĂ© motivĂ©e par la liquidation, fin 2019, de l'ancien MusĂ©e suisse du sport Ă  BĂąle. « Cette collection comprenait Ă©galement de nombreux anciens engins de gymnastique provenant de notre entreprise. Nous voulions absolument les rĂ©cupĂ©rer Â», a dĂ©clarĂ© le directeur d’Alder + Eisenhut, Robin Alder. Il s'est battu « comme un lion Â» pour acquĂ©rir ces engins, dont certains sont uniques, poursuit-il. Deux ans plus tard, il s'avĂšre que le combat a portĂ© ses fruits.

Il n’y a pas que les nombreux objets exposĂ©s qui proviennent de l'entreprise. « Toutes les installations du musĂ©e ont Ă©tĂ© fabriquĂ©es dans notre entreprise par nos collaboratrices et collaborateurs Â», se rĂ©jouit Patricia Alder. Sur une centaine de mĂštres carrĂ©s, d'innombrables objets, des Ă©quipements sportifs aux vidĂ©os en passant par les livres et les illustrations, retracent ainsi l'Ă©volution de la gymnastique.

Le musée présente entre autres l'évolution du cheval d'arçons à travers le temps.

Plus d'objets que de place disponible

« Je ne suis pas gymnaste. Mais la collection du musĂ©e m'a permis de mieux comprendre ce qu'est la gymnastique Â», explique Patricia Alder. Au cours des derniers mois, elle a passĂ© d'innombrables heures Ă  effectuer des recherches dans d'anciens catalogues et sur d'autres canaux. « C'est ainsi que mon intĂ©rĂȘt pour tous ces engins s'est accru Â», poursuit la responsable du musĂ©e. L'une des nombreuses rares trouvailles accueille les visiteurs du musĂ©e dĂšs l'entrĂ©e.

Ledit « Ger Â» de tĂȘte du pieu est comparable au lancer du javelot. Au lieu de lancer le plus loin possible, il fallait viser la tĂȘte du pieu avec le Ger. Outre le « Ger Â», les visiteurs peuvent Ă©galement dĂ©couvrir dans les locaux un engin de gymnastique universel ou diffĂ©rentes variantes de cheval d'arçons. L'Ă©ventail des tĂ©moins de l'histoire de la gymnastique est encore bien plus large. D'innombrables autres objets de gymnastique dorment dans les locaux de l'usine. « Mais nous n'avons pas la place nĂ©cessaire pour les exposer Â», explique Patricia Alder.

La tĂȘte de pieu (Ă  gauche) est l'un des nombreux objets trouvĂ©s dans le musĂ©e des engins de gymnastique.

L'affluence lors de l'inauguration a montrĂ© l'intĂ©rĂȘt suscitĂ© par le nouveau musĂ©e des engins de gymnastique. « Lorsque nous avons envoyĂ© les invitations, nous nous attendions Ă  recevoir environ 25 personnes Â», dĂ©clare Robin Alder. Finalement, 110 sont venues. Mais ce n'est qu'un dĂ©but. Le musĂ©e sera ouvert au public tous les dimanches. Des visites de groupe seront Ă©galement possibles. « Nous espĂ©rons bien sĂ»r que de nombreux gymnastes et leurs sociĂ©tĂ©s s'intĂ©resseront Ă  l'histoire de leurs engins de gymnastique et profiteront du musĂ©e pour faire une excursion Â», conclut Patricia Alder.

Co-Partner

Partner

fermer