Trois fois Ă  un souffle d’une mĂ©daille continentale

  • 21 aoĂ»t 2022

  • Thomas Greutmann

  • Janis Fasser

  • VIDÉOS RTS/SRF Sport

Andrin Frey (saut), Noe Seifert et le junior Matteo Giubellini (tous deux Ă  la barre fixe) ont Ă  nouveau brillĂ© lors des finales par engin aux Championnats d’Europe de Munich. Frey (4e), Seifert (5e) et Giubellini (5e) sont tous trois passĂ©s trĂšs prĂšs d’une mĂ©daille europĂ©enne.

– PublicitĂ© –

L’équipe suisse de gymnastique a terminĂ© en beautĂ© les Championnats d’Europe de Munich lors de la journĂ©e de clĂŽture. C’est d’abord le junior Matteo Giubellini qui est entrĂ© en lice dimanche matin. Il a prĂ©sentĂ© un exercice trĂšs propre Ă  la barre fixe et a obtenu 13,100 points. Giubellini est longtemps restĂ© en position de mĂ©daillĂ©, puisqu’il occupait la 1re place provisoire aprĂšs les quatre premiers gymnastes. Mais dans le deuxiĂšme groupe de la finale, les quatre gymnastes ont tous devancĂ© Giubellini au classement, mĂȘme si ce n’était que d’une petite marge. Il n’a finalement manquĂ© que 0,166 point Ă  l’Argovien (5e), pour dĂ©crocher la mĂ©daille de bronze. Giubellini n’a mĂȘme concĂ©dĂ© que 0,266 point au nouveau champion d’Europe Dmytro Dotsenko. 

Frey se hisse à la 4e place 

Le deuxiĂšme Suisse en Ɠuvre dimanche Ă©tait Andrin Frey. Il a rĂ©ussi deux superbes sauts et a Ă©galement pu prĂ©tendre longtemps Ă  une mĂ©daille en raison de quelques imprĂ©cisions chez ses concurrents. Mais les favoris Jake Jarman, Artur Davtyan et Igor Radivilov, qui avaient optĂ© pour des sauts de coefficient de difficultĂ© plus Ă©levĂ©, ont Ă©galement rĂ©alisĂ© un sans-faute et ont monopolisĂ© les mĂ©dailles. «Je suis totalement satisfait de la maniĂšre dont les choses se sont dĂ©roulĂ©es. J’ai rĂ©ussi deux magnifiques sauts. Mais je savais qu’il serait compliquĂ© de dĂ©crocher une mĂ©daille. J’ai rĂ©alisĂ© mon rĂȘve de participer Ă  une finale par engin. Je vais dĂ©sormais continuer Ă  travailler sur la difficultĂ© du deuxiĂšme saut», a dĂ©clarĂ© Andrin Frey, encore sur son nuage aprĂšs la compĂ©tition.  

Une médaille à portée de main à la barre fixe 

Noe Seifert a Ă©tĂ© le dernier gymnaste Ă  se prĂ©senter lors de la finale Ă©lite Ă  la barre fixe. Il savait qu’une mĂ©daille Ă©tait possible s’il rĂ©itĂ©rait sa performance des qualifications. L’Argovien a de nouveau rĂ©ussi un trĂšs belle prestation dans la salle olympique de Munich. Mais il ne s’est pas montrĂ© aussi prĂ©cis que trois jours plus tĂŽt et il a finalement manquĂ© Ă  Seifert un dixiĂšme de point sur l’Espagnol Joel Plata, mĂ©daillĂ© de bronze. 

Un bilan positif  

MĂȘme si les gymnastes artistiques suisses n’ont pas rĂ©ussi Ă  monter sur le podium Ă  Munich aprĂšs l’avoir tutoyĂ© Ă  plusieurs reprises et qu’ils rentreront en Suisse sans mĂ©daille, le bilan de ces joutes europĂ©ennes est trĂšs positif. Si l’équipe junior a montrĂ© qu’elle faisait partie de l’élite continentale, la jeune Ă©quipe Ă©lite a prouvĂ© avec la maniĂšre que, malgrĂ© les retraites et les absences des athlĂštes olympiques suisses, la Suisse fait partie des principales nations europĂ©ennes de gymnastique artistique.  

Co-Partner

Partner

fermer