Rien de comparable n'a encore été réalisé

  • 26 mai 2023

  • Alexandra Herzog / Trad.: Emilie Lambiel

  • Archiv STV

Dans environ deux mois, fin juillet 2023, 3500 gymnastes suisses se rendront Ă  Amsterdam pour la Gymnaestrada mondiale. C'est « Twerenbold Reisen » qui se chargera du transport des participants vers la capitale nĂ©erlandaise. Une opĂ©ration extrĂȘmement complexe et fastidieuse, comme nous l’explique Katharina Malka, responsable des voyages de groupe chez Twerenbold.

– PublicitĂ© –

Katharina Malka, qu'est-ce qui rend l'organisation du voyage des 3500 gymnastes suisses si particuliĂšre ?

Katharina Malka :L'organisation est d'une ampleur gigantesque. Nous n'avions encore jamais réalisé de projet comparable. Une fois cela terminé, plus rien ne pourra nous faire peur.
 

Comment la collaboration avec la FSG s'est-elle mise en place ?

Kontiki Reisen, qui a dĂ©jĂ  Ă©tĂ© le partenaire de voyage de la dĂ©lĂ©gation suisse Ă  la Gymnaestrada Ă  plusieurs reprises, a frappĂ© Ă  notre porte. En effet, cette entreprise ne propose pas de voyages en bus. Au dĂ©but, leur demande n'a pas rencontrĂ© un Ă©cho favorable. Quand j'en ai entendu parler, j'ai tout de suite Ă©tĂ© emballĂ©e, bien que j'aie seulement une vague idĂ©e de ce qu'Ă©tait la Gymnaestrada. Je n'avais aucune idĂ©e de tout ce qui se cachait derriĂšre cela. J'ai foncĂ© tĂȘte baissĂ©e et c'Ă©tait peut-ĂȘtre une bonne chose, sinon, je me serais fait trop de soucis. Cela dit, le dĂ©fi Ă  relever ne me faisait pas peur. Je devais nĂ©anmoins d'abord m'assurer du soutien de l'Ă©quipe.
 

Comment avez-vous abordé les choses ?

DĂšs qu'il a Ă©tĂ© clair que nous pouvions prendre en charge l'organisation du voyage, les choses se sont mises en place. Nous avons d'abord dĂ» dĂ©terminer qui souhaitait partir et quand, afin de pouvoir effectuer les rĂ©servations nĂ©cessaires. Heureusement, nous sommes une Ă©quipe bien rodĂ©e dans le domaine des voyages de groupe spĂ©ciaux. Celle-ci est si expĂ©rimentĂ©e dans son travail que de telles tĂąches peuvent ĂȘtre effectuĂ©es de maniĂšre presque automatique. Nous avons un partenaire hollandais qui s'occupe des transferts de l'aĂ©roport vers les hĂ©bergements. Tout ce qui concerne le transport est donc sous contrĂŽle.

Nous voulions répondre au mieux aux besoins de chacun.
Katharina Malka Responsable des voyages de groupe chez Twerenbold

Quels sont les principaux défis ?

Amener autant de personnes Ă  Amsterdam en deux jours est dĂ©jĂ  un dĂ©fi en soi. Nous voulions rĂ©pondre au mieux aux besoins de chacun, c'est pourquoi les groupes participants ont pu choisir entre diffĂ©rents modes de transport : train, bus, avion et bateau. Cela rend toute l'organisation trĂšs complexe. En ce qui concerne les vols, nous n’avons pas pu affrĂ©ter un avion sĂ©parĂ©, car l'aĂ©roport d'Amsterdam n'a pas une capacitĂ© suffisante. Il Ă©tait donc difficile de faire en sorte que les groupes puissent arriver ensemble.

Pour les trajets en bus, nous devons veiller à ce que les chauffeurs puissent respecter leurs temps de repos. Calculer précisément la durée du trajet jusqu'aux lieux d'embarquement des groupes et de là jusqu'à Amsterdam. Chaque groupe peut embarquer dans sa commune. De plus, le comité d'organisation local de la Gymnaestrada nous pose réguliÚrement des défis, car les confirmations et les informations ne nous parviennent que sporadiquement. Nous avons dû faire preuve d'une certaine insistance et contacter les responsables locaux au moins une fois par semaine.
 

Comment se passe la collaboration ?

Tout se déroule à merveille, comme sur des roulettes. J'ai déjà connu des situations trÚs différentes.

Au début, nous avons certes passé beaucoup de nuits blanches et nous nous sommes posés de nombreuses questions. Mais l'expérience de Stefan Bosshard et Sandra Reutemann, de la commission Gymnaestrada, nous a énormément aidés. Jazmin Hegglin, qui administre la Gymnaestrada pour la premiÚre fois, fait également un excellent travail.

Au dĂ©but, les participants ne comprenaient pas qu'ils n'obtiennent pas de rĂ©ponse immĂ©diate Ă  leur demande. La FSG leur a alors envoyĂ© une lettre d'information pour leur expliquer les enjeux et leur demander d’ĂȘtre patient. Depuis lors, nous avons reçu de nombreux commentaires positifs sur notre travail.
 

Cependant, il n’y a pas que le trajet aller-retour, n'est-ce pas ?

C'est exact. Nous proposons sur place 15 excursions d'une journée différentes, que nous effectuerons avec nos bus. Certains participants ont également réservé un voyage supplémentaire.

Pour l'entreprise Twerenbold, la Gymnaestrada constitue une plate-forme publicitaire précieuse. AprÚs tout, les gymnastes aiment voyager, qu'ils soient seuls ou en société. Voilà pourquoi il faut que tout fonctionne à la perfection.

Quelques chiffres sur le voyage

  • Nombre total de personnes : 3499
  • en bus : 1405
  • en avion : 1097
  • en train : 897 (la dĂ©lĂ©gation du Liechtenstein se dĂ©placera Ă©galement en train)
  • en bateau : 23
  • sans transport : 76
  • Au total, 635 personnes voyagent Ă  l'aller ou au retour de maniĂšre indĂ©pendant

Partenaire platine

Partenaire or

Partenaire d'argent

Partenaire de bronze

fermer