Protéger les athlÚtes oui, mais sans surcharger les sociétés

  • 30 mai 2022

  • Alexandra Herzog / Trad.: ValĂ©rie Gianadda

La FĂ©dĂ©ration suisse de gymnastique soutient la demande faite par la ConfĂ©dĂ©ration de rĂ©viser l’ordonnance sur l’encouragement du sport dans le but de renforcer l’intĂ©gritĂ© du sport par le biais d’une base rĂ©glementaire. Toutefois, dans sa prise de position sur la mise en consultation, la fĂ©dĂ©ration a apportĂ© quelques Ă©lĂ©ments Ă  prendre en compte lors de la mise en Ɠuvre.

– PublicitĂ© –

Sur le principe, la FĂ©dĂ©ration suisse de gymnastique (FSG) soutient la demande faite par la ConfĂ©dĂ©ration de rĂ©viser l’ordonnance sur l’encouragement du sport (OESp, cf. Info). La procĂ©dure de mise en consultation est une occasion pour la FSG de montrer qu’elle fait office de modĂšle et qu’elle entend prendre ses responsabilitĂ©s. Avec la mise en Ɠuvre des Statuts en matiĂšre d’éthique et avec la rĂ©vision de l’ordonnance sur l’encouragement du sport, la Suisse s’engage rĂ©solument en faveur d’un sport propre et sĂ»r en donnant le ton au niveau international. 

Toutefois, la nouvelle ordonnance doit impĂ©rativement tenir compte du quotidien des sociĂ©tĂ©s dirigĂ©es par des bĂ©nĂ©voles et ne pas surcharger ceux-ci. 

L’ordonnance rĂ©visĂ©e doit renforcer le bĂ©nĂ©volat ; Ă  ce titre, une distinction doit donc ĂȘtre opĂ©rĂ©e entre associations dirigĂ©es par des professionnels et sociĂ©tĂ©s dirigĂ©es par des bĂ©nĂ©voles.

De quoi il s'agit:

Le Conseil fĂ©dĂ©ral souhaite donner une base juridique contraignante aux principes Ă©thiques rĂ©gissant le sport afin de pouvoir appliquer des rĂ©ductions financiĂšres si ces principes ne sont pas respectĂ©s.​

​ConcrĂštement, cela signifie que le Conseil fĂ©dĂ©ral veut faire figurer Ă  titre contraignant le service de signalement national du sport suisse ainsi que la concrĂ©tisation de la Charte d’éthique et de sa mise en Ɠuvre par les fĂ©dĂ©rations et les clubs sportifs dans l’ordonnance sur l’encouragement du sport (OESp). ​

De plus, le Conseil fĂ©dĂ©ral entend charger Swiss Olympic d’imposer aux fĂ©dĂ©rations et aux clubs sportifs des dispositions relatives Ă  la bonne gestion administrative(« good governance ») s’ils souhaitent bĂ©nĂ©ficier d’aides financiĂšres de la ConfĂ©dĂ©ration.​

Co-Partner

Partner

fermer