La GR se lance sur la grande scĂšne internationale

  • 10 juin 2022

  • Thomas Ditzler/vg

  • Thomas Ditzler

Une fois passĂ©s les Championnats suisses de St-Gall, la famille de la GR affrontera l’autre grand moment de la saison, les Championnats d’Europe de gymnastique rythmique Ă  Tel Aviv, qui dĂ©butent le 15 juin et auxquels participent cinq gymnastes suisses.

– PublicitĂ© –

« Je me rĂ©jouis Ă©normĂ©ment d’accompagner les gymnastes aux Championnats d’Europe Ă  Tel Aviv et de les soutenir », explique Peiline SchĂŒtze, cheffe du secteur GR Ă  la FĂ©dĂ©ration suisse de gymnastique (FSG). AprĂšs que la Suisse eut Ă©tĂ© reprĂ©sentĂ©e pour la premiĂšre fois l'annĂ©e derniĂšre par une gymnaste lors des Championnats d'Europe seniors des individuelles, les juniors disputeront cette annĂ©e pour la premiĂšre fois des Championnats d'Europe des individuelles aux cĂŽtĂ©s de deux gymnastes seniors. « Pour nous, il s'agit avant tout d'acquĂ©rir de l'expĂ©rience sur la grande scĂšne internationale », explique SchĂŒtze. 

Prendre la température internationale

Tant les deux gymnastes seniors, Livia Maria Chiariello (RG/Gym LĂ€nggasse Bern/CRP Bienne et rĂ©gion) et Chiara Dotzauer (RG Teufen/CRP Est), que les trois juniors, Norah Demierre (FSG Lucens/CRP Vaud), Sophia Carlotta Chiariello (RG/Gym LĂ€nggasse Berne/CRP Bienne et rĂ©gion) et Lauren GrĂŒniger (RG Glarnerland/CRP Zurich), se produiront pour la premiĂšre fois comme individuelles lors d’une compĂ©tition internationale majeure, les Championnats d’Europe en l’occurrence. « Prendre la tempĂ©rature internationale », tel est l’objectif premier des gymnastes suisses. « C’est intentionnellement que nous ne nous sommes pas fixĂ© d’objectif en termes de classement, le plus important Ă©tant que les gymnastes puissent effectuer leurs exercices au mieux », indique Peiline SchĂŒtze. 

« Pour nous, il s'agit avant tout d'acquĂ©rir de l'expĂ©rience sur la grande scĂšne internationale .
Peiline SchĂŒtze Cheffe de secteur gymnastique rythmique

DerniĂšres retouches

Afin que les gymnastes puissent se rendre aux Championnats d'Europe dans les meilleures conditions, des camps d'entraĂźnement de plusieurs jours Ă  Macolin et en France Ă©taient encore au programme juste avant le grand Ă©vĂ©nement.  « A Macolin, nous avons pu profiter de super infrastructures », explique Peiline SchĂŒtze. Ces derniers jours, outre la prĂ©paration pour les Championnats suisses, les exercices ont Ă©tĂ© peaufinĂ©s en vue des Championnats d'Europe. Il s'agissait entre autres d'y intĂ©grer les modifications apportĂ©es au code de pointage.  

Alors que les derniers Championnats d'Europe avaient dĂ» se dĂ©rouler Ă  huis clos en raison de la pandĂ©mie, les gymnastes pourront Ă  nouveau compter sur le soutien des spectateurs Ă  Tel Aviv. MĂȘme si toute la saison de compĂ©tition a dĂ©jĂ  pu se dĂ©rouler Ă  nouveau avec du public, l'ambiance d'un CE est encore une fois trĂšs diffĂ©rente, poursuit-elle : « A Tel Aviv, il y aura une tout autre atmosphĂšre dans la salle ». Les gymnastes ne doivent toutefois pas se laisser trop intimider par les dimensions d'un grand Ă©vĂ©nement. « Savoir gĂ©rer un tel dĂ©corum lors d'une compĂ©tition fait partie du processus d'apprentissage ; l'accent doit ĂȘtre mis sur leurs propres performances afin qu'elles puissent se focaliser sur leur exercice ».  

Le public comme source de motivation

Au contraire, Peiline SchĂŒtze voit de nombreux facteurs positifs dans la prĂ©sence du public. « Pendant la compĂ©tition, tu sens le public, cela te donne une motivation supplĂ©mentaire », se rĂ©jouit-elle. C'est un aspect bĂ©nĂ©fique non seulement pour les gymnastes, mais aussi pour leurs proches car « ils peuvent Ă  nouveau soutenir personnellement les gymnastes et vibrer avec elles sur place ». Elle espĂšre que ses protĂ©gĂ©es ne seront pas les seules Ă  susciter des Ă©motions positives avec leurs prestations, mais que celles-ci seront Ă©galement perceptibles depuis les tribunes et aideront ainsi les gymnastes Ă  rĂ©aliser de brillantes performances.  

Co-Partner

Partner

fermer