[Translate to Französisch:]

GAM : donner de nouvelles impulsions et façonner l’avenir

  • 20 septembre 2022

  • Thomas Greutmann / Trad.: ValĂ©rie Gianadda

En gymnastique artistique masculine, la FĂ©dĂ©ration suisse de gymnastique pose de nouveaux jalons pour les futures gĂ©nĂ©rations de gymnastes et pour les succĂšs sportifs Ă  venir. De concert avec l’instance dirigeante de la mission olympique, l’équipe d’entraĂźneurs actuelle a mis en place un systĂšme d’entraĂźnement axĂ© vers l’avenir pour le cadre national.

– PublicitĂ© –

Anticiper les tendances en gymnastique artistique masculine, rĂ©agir de maniĂšre proactive aux changements et se dĂ©velopper sans cesse, telle est la vision Ă©laborĂ©e ces derniers mois par l’équipe d’entraĂźneurs du cadre national de gymnastique artistique masculine composĂ©e du chef entraĂźneur actuel, Laurent Guelzec, et de Claudio Capelli, Nils Haller et SĂ©bastien Darrigade. L’esprit d’équipe et le dĂ©veloppement personnel sont ainsi encore davantage mis en avant. En collaboration Ă©troite avec l’instance dirigeante de la mission olympique, une nouvelle structure organisationnelle a ainsi vu le jour sur cette base dans l’optique d’accroĂźtre les chances de qualification de l’équipe pour les Jeux Olympiques de Paris 2024 tout en posant les fondations pour les succĂšs futurs.

Flexibilité et compétences clairement délimitées

Dans le but de pouvoir rĂ©agir rapidement aux dĂ©fis et de rĂ©partir les compĂ©tences, il a Ă©tĂ© dĂ©cidĂ© que le fonctionnement du cadre national de gymnastique artistique masculine serait dĂ©sormais structurĂ© en quatre instances : comitĂ© de pilotage, commission de sĂ©lection, management d’équipe et Ă©quipe d’entraĂźneurs:

  1. Le comitĂ© de pilotage dĂ©finit la stratĂ©gie et les objectifs, procĂšde Ă  la sĂ©lection des cadres nationaux et fixe les critĂšres de sĂ©lection pour les manifestations internationales. Il est composĂ© du chef de la division de la mission olympique, du manager d’équipe, du chef de la formation de la relĂšve et des entraĂźneurs nationaux (M18 et cadre national). 
  2. La commission de sĂ©lection dĂ©signe les athlĂštes qui prendront part aux manifestations internationales telles que les championnats d’Europe et du monde. Elle est composĂ©e du chef de la division de la mission olympique, des entraĂźneurs nationaux et du chef des juges.  
  3. Le management d’équipe est chargĂ© de soutenir les gymnastes dans leur dĂ©veloppement et de les encadrer tout au long de leur carriĂšre d’athlĂštes. Par ailleurs, il veille Ă  assurer une bonne collaboration interdisciplinaire dans des domaines comme la mĂ©decine, l’école et l’armĂ©e.  
  4. L’équipe des entraĂźneurs est chargĂ©e d’entraĂźner le cadre national. Elle est composĂ©e des quatre entraĂźneurs nationaux, soit Laurent Guelzec, Claudio Capelli, Nils Haller et SĂ©bastien Darrigade.

Renforcement de l’équipe et rĂ©organisation des groupes d’entraĂźnement

L’équipe actuelle des entraĂźneurs du cadre national reste inchangĂ©e et se compose de Laurent Guelzec, Claudio Capelli, Nils Haller et SĂ©bastien Darrigade. Sur proposition de Laurent Guelzec et de l’équipe d’entraĂźneurs, la nouvelle organisation se passera du poste de chef entraĂźneur. Les entraĂźnements seront dĂ©sormais organisĂ©s avec une plus grande flexibilitĂ© et pourront ĂȘtre adaptĂ©s en fonction de chaque phase et de chaque objectif tout au long des quatre annĂ©es d’un cycle olympique. Dans un premier temps, jusqu’en juillet 2023, deux groupes de huit gymnastes et deux entraĂźneurs chacun s’entraĂźneront au centre de la fĂ©dĂ©ration Ă  Macolin. Les candidats aux JO seront rĂ©unis en un seul groupe d’entraĂźnement dans la derniĂšre annĂ©e de prĂ©paration pour les Jeux Olympiques de Paris 2024. En passant d’un systĂšme « entraĂźneurs des agrĂšs » Ă  un systĂšme « entraĂźneurs de groupes », la FSG entend renforcer le lien entre gymnastes et entraĂźneurs.

Collaboration interdisciplinaire, investissements dans la science et dans la prévention de la santé

La crĂ©ation inĂ©dite d’un management d’équipe et le recrutement de Rolf Thalmann, qui occupe le poste de manager d’équipe depuis mai de cette annĂ©e, soulignent l'importance que revĂȘtent pour les athlĂštes les conditions d’entraĂźnement et les conditions cadres qui sont dĂ©sormais mieux prises en compte. Par ailleurs, la FSG investira davantage dans les domaines de la science et de la prĂ©vention de la santĂ©. La FSG communiquera plus largement Ă  ce sujet dans les semaines Ă  venir.

Fondations solides pour le futur

« Nous nous sommes fixĂ©s comme objectif de nous dĂ©velopper en continu afin de mettre en place des conditions optimales pour la prochaine gĂ©nĂ©ration de gymnastes et poser les bases pour des rĂ©sultats sportifs », explique David Huser, chef de la mission olympique Ă  la FSG. « Je me rĂ©jouis beaucoup de m’atteler Ă  cette tĂąche avec toute mon Ă©quipe, mais surtout avec les quatre entraĂźneurs actuels expĂ©rimentĂ©s qui effectuent un excellent travail et ont largement contribuĂ© Ă  l’élaboration de ce nouveau concept. Â»

Co-Partner

Partner

fermer