DĂ©veloppement et dialogue au centre de la CDA d’automne

  • 7 septembre 2022

  • Alexandra Herzog / ValĂ©rie Gianadda

  • STV

Les responsables des associations cantonales et rĂ©gionales de gymnastique se sont retrouvĂ©s Ă  Berne, samedi 3 septembre 2022, dans le cadre de la ConfĂ©rence des dirigeants d’association d’automne. Les dĂ©bats se sont concentrĂ©s sur le dĂ©veloppement de la gymnastique avec la « Vision 2032 » ainsi que sur la planification financiĂšre.

– PublicitĂ© –

PrĂšs de 80 prĂ©sidents techniques et administratifs d’association rĂ©gionale et cantonale de gymnastique se sont retrouvĂ©s, samedi 3 septembre 2022, dans le centre des congrĂšs Kreuz de Berne Ă  l’occasion de la ConfĂ©rence des dirigeants d’association d’automne. Ils ont Ă©tĂ© saluĂ©s par Fabio Corti, prĂ©sident central de la FSG, et Matthias Aebischer, conseiller national et prĂ©sident du groupe parlementaire en charge du sport. Ce dernier a relevĂ© le travail significatif fourni par la FSG qui, de par sa taille, est selon lui « le plus grand projet sport et santĂ© de Suisse ».
 
Fabio Corti a indiquĂ© Ă  l’assemblĂ©e la direction dans laquelle il souhaitait que la FĂ©dĂ©ration suisse de gymnastique se dirige Ă  long terme jusqu’en 2032, annĂ©e qui marquera ses deux siĂšcles d’existence. La vision « FSG 2032 » est la suivante :  

  • la FSG est le plus grand prestataire de sport de Suisse,

  • l’engagement bĂ©nĂ©vole reste Ă  la base de la fĂ©dĂ©ration, 

  • la FSG apporte une contribution essentielle Ă  la santĂ© de la population et Ă  la communautĂ©.

Atteindre ces objectifs nĂ©cessite de franchir plusieurs Ă©tapes, parmi lesquelles le fait que la fĂ©dĂ©ration doive s’attacher Ă  dĂ©velopper les sports et son offre, surtout en vue de renforcer les sociĂ©tĂ©s. Par ailleurs, des modifications s’imposent dans l’organisation structurelle et organisationnelle ainsi que dans la structure des membres de la FSG ; en outre, il s’agit de diversifier les sources de financement. 

La restructuration interne dĂ©jĂ  entreprise s’est accompagnĂ©e de la rĂ©vision du diagramme de fonctions. Ce point de l’ordre du jour ayant suscitĂ© plusieurs remarques pertinentes de la part des associations, le comitĂ© central a demandĂ© une deuxiĂšme lecture lors de la CDA de printemps 2023.  

Qui plus est, la direction de la FSG a fait un point de situation sur les projets en cours «mySTV-FSG» et « FSG-Contest 2.0» (cf. aussi le compte rendu sur la CDA de printemps 2022

L’encouragement du sport à la FSG

L’encouragement et le dĂ©veloppement du sport figurent parmi les Ă©lĂ©ments prioritaires permettant de rĂ©aliser la vision d’avenir de la FĂ©dĂ©ration suisse de gymnastique. Le mode de mise en Ɠuvre a dĂ©jĂ  Ă©tĂ© expliquĂ© lors de la ConfĂ©rence des dirigeants d’association de printemps, en avril dernier. JĂ©rĂŽme HĂŒbscher (chef de l’encouragement du sport) a une nouvelle fois dĂ©taillĂ© briĂšvement la classification des sports Ă  la FSG (cf. aussi ici).

L’orateur invitĂ©, Hippolyt Kempf, Ă©conomiste Ă  l’OFSPO, a prĂ©sentĂ© avec dynamisme l’étude « Le sport de performance en Suisse » (SPLISS) qui analyse le systĂšme d’encouragement du sport suisse sous un angle critique. Les rĂ©sultats de cette Ă©tude rĂ©vĂšlent l’existence d’un potentiel d’amĂ©lioration dans la trajectoire des athlĂštes ainsi que la nĂ©cessitĂ© de renforcer les perspectives de carriĂšre pour les entraĂźneurs et d’amĂ©liorer l’encouragement des structures, tous sports confondus.  

Dans l’entretien sur le podium qui a suivi, les reprĂ©sentants des diffĂ©rents secteurs et associations membres ont eu tout loisir de s’entretenir avec Hippolyt Kempf sur le thĂšme « Encourager le sport Ă  la FSG et dĂ©velopper cette derniĂšre de la base Ă  l’élite ».

Investissements élevés pris sur les fonds propres portés au budget 2023

La ConfĂ©rence des dirigeants d’association de Berne n’a pas dĂ©rogĂ© Ă  la tradition et a prĂ©sentĂ© le budget de l’exercice Ă  venir, 2023, qui sera soumis au vote de l’AssemblĂ©e des dĂ©lĂ©guĂ©s fin octobre. Avec un chiffre d’affaires global de 30 millions, un excĂ©dent de dĂ©penses de juste 700'000 francs est prĂ©vu. Comme l’a expliquĂ© Kurt Hunziker, en charge des finances Ă  la FSG, ce dĂ©ficit Ă©levĂ© s’explique principalement par les investissements rendus nĂ©cessaires aprĂšs la pandĂ©mie, l’adaptation des ressources en raison de l’évolution des exigences, le recul des effectifs Ă  cause de la pandĂ©mie ainsi que la rĂ©trogradation de la gymnastique rythmique du niveau 3 au niveau 4. A noter que le capital de la fĂ©dĂ©ration s’élĂšve Ă  l’heure actuelle au chiffre trĂšs solide de 7,1 millions de francs. La FSG a pour objectif d’assurer une situation financiĂšre saine et des fonds propres d’au moins six millions de francs. Par ailleurs, les cotisations des membres devraient rester inchangĂ©es jusqu’à fin 2025 (vote consultatif).  

La direction de la FSG est d’avis que la situation financiĂšre de la FSG permet les investissements et dĂ©penses nĂ©cessaires tout en Ă©tant consciente qu’il faut renouer avec des chiffres budgĂ©taires Ă©quilibrĂ©s Ă  moyen terme.

Soutenir les sociétés confrontées à des défis

Un autre Ă©lĂ©ment important pour se lancer avec succĂšs dans l’avenir consiste Ă  renforcer la base, c’est-Ă -dire les sociĂ©tĂ©s. L’étude de tendances Ă  grande Ă©chelle a mis en Ă©vidence les dĂ©fis auxquels ces derniĂšres sont confrontĂ©es ou qu'elles devront relever Ă  l’avenir. Trois thĂšmes ont Ă©tĂ© discutĂ©s dans le cadre d’un atelier : « Contrecarrer les dĂ©parts/dissolutions de sociĂ©té», « Renforcer tous ensemble les sociĂ©tĂ©s Â» et « DĂ©fis des sociĂ©tĂ©s » pour savoir comment aborder ces tendances. 

Candidate au CC et annonce des personnes qui seront honorées

AurĂ©lie FĂ€nger, candidate Ă  l’élection au comitĂ© central lors de l’AD, s’est briĂšvement prĂ©sentĂ©e avant que ne soit dĂ©voilĂ© le nom des personnes qui seront Ă©levĂ©es au rang de membres honoraires et celles qui recevront la distinction honorifique.  

Co-Partner

Partner

fermer