Detail

La gymnastique artistique reste au sommet

15 mars 2021

Swiss Olympic a procédé et communiqué la classification définitive des sports d’été. La gymnastique artistique et le trampoline ont obtenu la même classification que celle du dernier cycle olympique. La gymnastique rythmique a en revanche été recalé de la classification 3 à 4 pour des raisons sportives. Les activités sportives non olympiques balle au poing et gymnastique acrobatique ont à nouveau obtenu la classification 4 et 5.

Swiss Olympic a annoncé les classifications définitives des sports d’été en février dernier. Les activités gymniques ont été évaluées comme suit :

  • Gymnastique artistique : classification 1 (2017-20 : classification 1)
  • Gymnastique rythmique : classification 4 (2017-20 : classification 3)
  • Trampoline : classification 4 (2017-20 : classification 4)
  • Balle au poing : classification 4 (2017-20 : classification 4)
  • Gymnastique acrobatique : classification 5 (depuis 2020 : classification 5)

Les nouvelles classifications sont valables pour les années 2021-2024. La classification des sports sert d’instrument de gestion à Swiss Olympic. Swiss Olympic fixe les soutiens financiers aux différents sports sur la base de cette classification. Les sports sont évalués sur la base des résultats obtenus, de leur potentiel à moyen terme, de la mise en œuvre de leur concept de promotion et de leur importance nationale.
 

Déclassification de la gymnastique rythmique

Dans ce contexte, la gymnastique rythmique a été rétrogradée de la classification 3 à 4, notamment en raison des moins bons résultats sportifs du dernier cycle olympique. Cette déclassification a entraîné une réduction de la contribution de la fédération en gymnastique rythmique de 280'000 francs pour atteindre un nouveau montant de 85'000 francs.

La Fédération suisse de gymnastique a accepté le déclassement et donc le soutien financier moins élevé. La Fédération suisse de gymnastique va en plus remplir toutes ses obligations financières en gymnastique rythmique en l’année sportive 2021. Ainsi, malgré le déclassement et la baisse des contributions de la fédération, la FSG continuera à soutenir les centres d’entraînement régionaux et cantonaux à hauteur du montant budgétisé et convenu en l'année sportive 2021.

Co-Partner

Partner