Detail

La FSG fait peau neuve

11 avril 2020

Depuis le début de l'année, la Fédération suisse de gymnastique arbore de nouvelles tenues. Tous les fonctionnaires et athlètes de la FSG seront équipés par la marque Jako pendant les six prochaines années. Qui se cache derrière cette marque et quelles sont les difficultés liées à la conclusion d’un partenariat de cette ampleur ? Pour répondre à ces questions GYMlive s’est entretenu avec plusieurs personnes.

L’année 2020 est placée sous le signe du renouveau. Du moins en ce qui concerne l’équipement des 10’000 fonctionnaires et athlètes de la FSG. Après avoir collaboré avec la marque ASICS ces dernières années, la Fédération suisse de gymnastique (FSG) a conclu un nouveau partenariat s’étalant sur six ans avec Jako et Ochsner Sport. Mais qu’est-ce qui a motivé ce changement ? « Au départ le contrat avec Montana Sport et ASICS avait été conclu pour six ans », explique Bruno Cavelti, responsable sponsoring de la FSG. Comme pour tout partenariat, une évaluation était donc prévue à la fin de la période contractuelle. « Sur la base de la situation initiale, à savoir qu'avec la vente d'Athleticum à une société française, le partenariat a été dissolu, la FSG a entrepris de trouver un nouveau partenaire de distribution et un équipementier officiel », poursuit Cavelti.

L'un des « critères déterminants » pour trouver un nouveau fournisseur officiel d’équipement était avant tout la garantie d’un partenariat à long terme. « La conclusion d’un partenariat sur six ans est aussi principalement liée à la prochaine Fête fédérale de gymnastique à Lausanne en 2025 », ajoute Bruno Cavelti. En outre, les sociétés et leurs membres peuvent ainsi profiter de nouvelles options et possibilités en ce qui concerne la diversité. Cet aspect a aussi plaidé en faveur d'un changement. Lorsqu'on lui demande pourquoi le choix s’est porté sur Jako, Roland Häuptli, chef de projet marketing et sponsoring à la FSG, répond : « Jako répondait le mieux au catalogue de critères et aux attentes de la Fédération. Le fait que Jako ait été le seul partenaire potentiel disposé à s’engager pour un contrat de six ans a également été déterminant ». 

De nombreux détails à clarifier
Le catalogue des critères décisionnels répertoriait les facteurs pertinents. « Sur la base de ces critères, les discussions ont ensuite pu commencer », explique Häuptli. La hiérarchisation effectuée en fonction de différents points a ensuite été présentée à la direction et au comité central de la FSG. Sur la base de ces données, ces deux organes dirigeants ont ensuite désigné le nouvel équipementier. « Cependant, le plus dur ne faisait que commencer », poursuit Roland Häuptli. Les nombreux détails à clarifier ont rendu le travail complexe.

« Le défi que pose un changement de fournisseur réside dans le fait que les processus ne peuvent pas être testés à l'avance », explique Häuptli. Il s’agit de mettre en balance sa propre expérience avec les informations fournies par le partenaire. Selon lui, les tailles et les coupes ont constitué l'un des plus grands défis : « Elles diffèrent d'une marque à l'autre. Parfois, même d'un article à l'autre », ajoute Häuptli. En même temps, le chef de projet est conscient que « De toute façon, quand il s’agit de goût tout est subjectif et ouvert à la discussion ». Cependant, pour la FSG, l'objectif premier était de constituer une nouvelle collection qui réponde aux besoins et entre dans le cadre budgétaire.

Chaque membre FSG en profite
Jako est le nouveau partenaire vestimentaire de la FSG, mais Ochsner Sport s’engage également en tant que partenaire de distribution. « En plus de l'important réseau de vente, nous profitons du fait qu'Ochsner Sport a été retenu comme partenaire de distribution de Jako», déclare Bruno Cavelti avant d’ajouter que c’est parfaitement logique pour la FSG, car les négociations ne doivent être menées qu'avec un seul partenaire. Toutefois, le nouveau partenariat ne profitera pas seulement aux quelques 10’000 fonctionnaires et athlètes qui recevront désormais de nouveaux vêtements, mais aussi aux quelques 3000 sociétés de gymnastique. « Dans chaque filiale Ochsner Sport, toutes les sociétés FSG bénéficient d'une réduction sur l’assortiment Jako Teamsport » déclare Cavelti avant d’ajouter : « Les membres individuels ont la possibilité à l'avenir d'utiliser leur carte de membre FSG comme carte de membre du club Ochsner Sport. »

Même si la Fédération suisse de gymnastique a changé un certain nombre de choses en matière d’équipement officiel depuis début 2020, elle est restée fidèle à une caractéristique visuelle particulière : la couleur rouge a toujours une signification centrale. « Le rouge reflète au mieux la FSG ainsi que la Suisse et elle caractérise donc toujours parfaitement la Fédération suisse de gymnastique. Et ceci ne changera pas au cours des six prochaines années », conclut Roland Häuptli.

Texte: Thomas Ditzler/mw
Photo: Thomas Ditzler

Conseils d'experts pour équiper 

Vous pouvez également trouver cet article dans GYMlive 2/2020.


Co-Partner

Partner