Financement des sociétés de gymnastique

9 octobre 2020

La collecte de fonds est un sujet important dans les sociétés. Afin de maintenir les frais d'adhésion bas mais aussi de pouvoir effectuer de nouveaux achats, un revenu externe constant est essentiel.

L'expérience montre que de nombreuses sociétés de gymnastique font déjà du bon travail, regorgent d'idées et disposent de nombreuses sources de revenus. Dans cet article, nous avons rassemblé pour vous diverses mesures et actions, certaines déjà éprouvées, d’autres plus récentes, concernant le financement des sociétés de gymnastique, avec un chapitre assez détaillé sur le « sponsoring ».

Pour compléter le courrier aux sociétés, voici d'autres moyens de collecter des fonds :

  • Crowdfunding : Il s'agit d'un appel lancé sur Internet pour le financement participatif d'un produit ou d'un projet spécifique. Ce financement participatif est idéal pour les sociétés, par exemple pour l’acquisition de nouveaux équipements ou engins de gymnastique, pour des camps d'entraînement, etc. Les plateformes les plus connues sont ibelieveinyou.ch, Heroslocaux.ch et wemakeit.com.
     
  • Kickback / Cashback : De nombreuses entreprises hésitent à sponsoriser car elles estiment qu'aucune contrepartie possible ne compensera leur prestation. Une façon de contourner ce problème est une solution de Kickback ou Cashback. Par exemple, demandez à la boulangerie du village si elle créerait ou renommerait un produit d’après votre société. Par exemple, un bonhomme de la Saint-Nicolas en appui renversé ou quelque chose de similaire Celui-ci serait vendu un peu plus cher qu'un bonhomme de la Saint-Nicolas "normal". L'ensemble des bénéfices devrait profiter à la société de gym. Il en va de même pour les restaurants et les menus. Par exemple, en proposant une assiette du gymnaste (steak avec salade ou similaire) qui coûterait deux francs de plus que le tarif « normal » en faveur de la société de gymnastique. Ici aussi, il n'y a pas de limites à votre imagination. Une entreprise ne prend pas de « risque », elle transmet simplement les excédents.
     
  • Dons / Bienfaiteurs : Un groupe important et en même temps simple. Selon la définition, les donateurs font un don sans rien attendre en retour. Il est important de sélectionner les donateurs sur le plan psychologique / moral. Montrez ce que vous faites pour le village, pour la société et pour les jeunes. Informez sur vos objectifs et projets et pourquoi vous dépendez de leur donation. Cela peut également être mis en œuvre assez efficacement à un niveau personnel avec une lettre et un bulletin de versement.
     
  • Courses sponsorisées : Le concept de course sponsorisée n'a probablement pas besoin d'être expliqué ici, bien que la désignation ci-dessus ne soit pas entièrement correcte. Dans une course sponsorisée, on recherche en effet des donateurs plutôt que des sponsors. La plupart des gens qui s'engagent sur un montant n'attendent rien en retour. Il va sans dire que les courses sponsorisées sont un excellent moyen de collecter des fonds. Important : il ne doit pas toujours s'agir d'une course sponsorisée. Ici aussi, soyez créatif. Une course sponsorisée doit être effectuée régulièrement mais pas trop souvent, afin de ne pas verser dans l’excès. Vous pouvez aussi vous relayer - un an c'est le tour des jeunes - un autre des actifs - puis les seniors. Cela se fait plus facilement avec les jeunes. Ils sont mignons et ont des parrains et marraines généreux. Vous pouvez également les motiver, par exemple, en leur permettant de conserver 10% des revenus qu'ils rapportent. Cela laisse assez dans les caisses de la société et, en fonction de l'engagement, un jeune peut gagner quelques sous. Lors de l’événement, la meilleure chose à faire est d'installer un gril et un réfrigérateur pour que les parrains et marraines puissent regarder la course sur place et se réjouir de la somme d'argent qu'ils pourront donner. Il va sans dire que les courses sponsorisées liées à un projet ou à un produit sont plus simples. Savoir à quoi sert l'argent rend les gens plus généreux que de simplement dire « nous avons besoin d'argent ». Même si la seule raison invoquée est « pour la jeunesse », cela fait appel à la moralité, au moins dans le subconscient.
     
  • Gymnastique à quatre pattes : Ouvrez votre salle de gym pour une somme modique, même aux non-membres et transformez-la en une grande aire de jeux intérieure. Il y a suffisamment d’engins pour cela. Afin de déterminer le prix d'entrée, il est préférable de vous informer auprès des salles de jeux intérieures officielles connues ou à proximité. La gym à quatre pattes est particulièrement adaptée aux tout-petits et la meilleure saison pour cela est l'automne et l'hiver, car le temps est plus opportun pour les activités intérieures. Bien entendu, la salle doit être libre et il doit être possible de l'occuper à moindre coût ou même gratuitement. La gym à quatre pattes peut également avoir lieu un samedi ou un dimanche sans aucun problème. Grâce à cette offre, les enfants et les adultes entrent en contact avec la société de gymnastique et peuvent ensuite en devenir membres.
     
  • Allégement budgétaire : Economisez là où vous le pouvez. Encore une fois, c'est une approche importante. Recherchez des partenariats chez qui vous pouvez acheter moins cher s'il n'y a pas de sponsoring possible. De nombreuses entreprises sont prêtes à accorder une réduction pour attirer les clients, que ce soit le boucher, le boulanger ou le marchand de boissons. La FSG a, par exemple, une catégorie « Offres pour les sociétés et les CO » dans les offres pour les membres. Toutes les sociétés peuvent en bénéficier ici.
     
  • Événements : Il s’agit de l’une des principales sources de revenus des sociétés de gymnastique. Qu'il s'agisse d'une soirée spaghettis à gogo, d'un spectacle de gymnastique, de joutes récréatives ou même d'une fête de gymnastique, la plupart des sociétés de gymnastique sont d'excellentes organisatrices et regorgent d'idées lorsqu'il s'agit de nouveaux événements. Un événement bien organisé et mis en œuvre est généralement récompensé par un succès financier. Bien sûr, ce qui suit s'applique toujours : plus l'événement est grand, plus le risque financier est grand. Les nouveaux formats sont également soumis à un certain risque, car il n'y a pas d’expérience antérieure sur laquelle se baser. Mais qui ne tente rien n’a rien. Il est conseillé de commencer petit et de développer ensuite le concept si vous réussissez. Ici aussi, soyez créatif. Il ne faudrait peut-être pas lancer le même événement qui existe déjà dans le village voisin. L’alpha et l'oméga d'un événement sont la publicité. Celui qui n’est pas au courant d’un événement ne vient pas. Utilisez toutes les possibilités d’Internet et des réseaux sociaux mais aussi des imprimés tels que publicités, flyers, etc. Il est également conseillé d'inviter personnellement d'autres sociétés.
     
  • Loterie Romande : La Loterie Romande soutient chaque année environ de 3 000 projets dans les domaines de la culture, du sport, de l'environnement et des questions sociales avec leurs revenus de loterie. Peut-être que votre événement ou votre nouvel achat est également éligible à une subvention ? La manière dont les fonds sont utilisés varie d'un canton à l'autre. Il est recommandé de visiter les sites Internet officiels.

Main Partner

Co-Partner

Partner