Faire bouger l’avenir aujourd’hui - « Le Club sportif 2030 » soutient les sociétés

14 février 2020

Le guide « Club sportif 2030 » est en vente depuis environ six mois. Le but de ce manuel est d’accompagner toutes les sociétés pour lesquelles l’avenir est important. GYMlive a demandé à quelques sociétés comment elles préparaient leur avenir à l’aide de ce manuel.

« Nous voulons accompagner au mieux les quelques 3000 sociétés de gymnastique sur leur chemin vers l’avenir », déclare Olivier Bur, chef de la formation à la Fédération suisse de gymnastique (FSG). Bur compare le « Guide de société 2030 », que la FSG a présenté fin septembre 2019, avec un guide de voyage : « Le livre présente beaucoup de choses. Mais les responsables de société vont décider eux-mêmes ce qu’ils vont en faire ». Le manuel, qui a été élaboré en coopération avec la Fédération souabe de gymnastique (STB) et la Fédération de gymnastique de Basse-Saxe (NTB), est donc destiné à servir de guide aux sociétés de gymnastique, mais aussi aux autres clubs sportifs. 

Depuis sa présentation, 400 exemplaires ont déjà été commandés par des sociétés intéressées. GYMlive a donc mené une enquête non représentative auprès de certains dirigeants de club pour savoir comment ils envisagent l'avenir de leur société et ce qu'ils attendent du nouveau manuel. « À l'avenir je veux absolument aborder ce sujet avec notre société », déclare par exemple Thomas Gerber, président du club sportif Krauchthal. Comme ils veulent tout d’abord encore achever le travail issu de leur fusion de sociétés de l'année précédente, le guide n'est pas encore prioritaire. L'exemple de Gerber montre cependant une chose symbolique pour de nombreux clubs. À savoir que les structures de société doivent sans cesse être réexaminées. « C'est un aspect important pour un club d'être préparé à son avenir », confirme Bur.

L’avenir est une préoccupation centrale
La SFG Bioggio attend également beaucoup de cet outil. « J'espère que de nouveaux arguments et suggestions pourront nous aider à résoudre les problèmes de la future planification », explique Roger Nava, secrétaire de Bioggio. Après tout, la planification de l'avenir est un sujet d'actualité pour garantir l’existence de sa société. Les réactions que Bur a reçues depuis la publication du livre montrent que la planification de l'avenir est une préoccupation pour de nombreuses sociétés : « L'avenir ne préoccupe pas seulement les sociétés de gymnastique, mais aussi d'autres clubs sportifs ou associations, comme Swiss Olympic ou l’OFSPO ». Cela explique le grand enthousiasme pour cet ouvrage, car il est justement très orienté vers la pratique.

Un des aspects pour un avenir sûr qui a été régulièrement mentionné est celui des ressources en personnel. « En tant que société de gymnastique féminine, nous avons besoin de plus de membres actives à l'avenir », déclare par exemple Susanna Koller, présidente de la société de gymnastique féminine d'Eschlikon. Sa société va commencer cette année à planifier l'avenir et à aborder des sujets actuels, ajoute Koller. Carolin Hauer, de la section féminine de gymnastique Höngg, abonde dans le même sens : « Une attention particulière est accordée à la jeunesse. Nous avons toutefois de la peine à trouver des monitrices pour combler le fossé entre la jeunesse et les jeunes adultes », déclare la présidente. Indépendamment de la publication du nouveau support, la société zurichoise a donc déjà constitué un groupe de travail pour échanger des idées sur son avenir. Le guide fait bonne impression, poursuit M. Hauer.   

«Il faut se préoccuper de son avenir»
Les responsables de société interrogés sont d'accord sur un point : « L'avenir de notre société est important pour nous », déclare Karl Flubacher au nom de sa société, la TV Muttenz. Mais il souligne également que la préparation a exigé pas mal de temps. « Actuellement, nous avons encore d’autres questions à résoudre avant de pouvoir nous pencher sur le guide », poursuit M. Flubacher.

« En tant que société, il faut se préoccuper de son avenir afin de rester à jour », confirme Bur. En cas d'inactivité, ce n’est qu’une question de temps avant d’être rattrapé ou même dépassé, ajoute le responsable de la formation. Le lancement du guide n'est toutefois que le coup d’envoi de la préparation du futur. D'autres ateliers sur l'avenir seront organisés à partir de mars 2020. « Le sujet est loin d'être clos », déclare Bur. Un développement des thèmes est déjà envisagé avec les deux associations partenaires STB et NTB. L'avenir reste un processus permanent qui accompagnera toujours les sociétés.

 

Texte: Thomas Ditzler/cv
Photo: Thomas Ditzler

Légende:Le « Guide de société 2030 » ne doit pas seulement assurer l’avenir des sociétés de gymnastique. Il s’agit d’un thème qui préoccupe de nombreux fonctionnaires. 

Vous pouvez également trouver cet article dans GYMlive 1/2020, qui sera publié le 20 février. 

Main Partner

Co-Partner

Partner