Béatrice Wertli à la direction de la Fédération suisse de gymnastique

8 janvier 2021

Le comité central de la Fédération suisse de gymnastique a élu Béatrice Wertli, 44 ans, à sa direction. L'Argovienne prendra ses fonctions début mars 2021.

Béatrice Wertli est la nouvelle directrice de la Fédération suisse de gymnastique (FSG). Conseillère en communication, elle prendra les rênes de la plus grande fédération de sport du pays le 1er mars prochain. «Nous sommes très heureux d'avoir trouvé avec Béatrice Wertli une personne expérimentée et dynamique pour le poste de directrice. Nous sommes convaincus qu'avec son réseau étendu et ses connaissances en matière de sport, de leadership et de communication elle est la personne idéale pour diriger et développer la FSG», indique le président central Fabio Corti.

Après ses études en relations internationales à l'Université de Genève, Mme Wertli a occupé différents postes de cadre auprès de La Poste et de l'Office fédéral du sport ainsi que comme cheffe de la communication et secrétaire générale du PDC suisse. Elle travaille actuellement comme senior consultant auprès de l'agence de marketing et de communication Enigma active à Berne et à Genève.

Sa carrière politique l'a amenée à siéger au conseil municipal de la ville de Berne de 2009 à 2013 et à occuper depuis 2018 la présidence du PDC du canton de Berne. Mme Wertli entend renoncer à ce mandat fin février 2021 afin de se concentrer pleinement sur ses nouvelles tâches.

«Le sport est ma passion et mon ADN. Je mettrai mon énergie au service du sport car je suis persuadée que le sport peut et doit jouer un rôle central dans le développement dynamique de notre société», explique Béatrice Wertli au sujet de sa nouvelle fonction de directrice de la FSG. «J'entends m'engager en faveur d'un sport fair-play et respectueux qui met au centre l'individu et le développement sain de celui-ci. Cela vaut pour le sport d'élite comme pour le sport de masse. Je reprends un poste à responsabilités dans une période difficile pour la FSG. Un grand travail nous attend, nous l'équipe du secrétariat ainsi que les nombreux bénévoles. Je me réjouis de l'attaquer de manière constructive et, en ma qualité de première femme à occuper ce poste, de pouvoir instiller un nouveau point de vue dans l'essor de la FSG».

Photo: Frederike Asael (www.asael.ch)


Main Partner

Co-Partner

Partner